Diffusions LIVE Chaque Shabbat 13h15 Parasha et 16h Culte (Heure Belgique)

dimanche 25 novembre 2012

Une Révélation Divine De L'Enfer Suite 20

Les Cellules De L'Enfer


Nous étions donc, JÉSUS et moi, sur une corniche du premier étage des cellules. La corniche mesurait environ un mètre trente de large. Je levai les yeux. Aussi haut que je pouvais voir, il y avait d'autres corniches superposées comme des balcons, autour de ce qui ressemblait à un puits géant. Derrière ces corniches ou chemins de ronde, il y avait des cellules qui avaient été creusées dans la terre. Ces cellules, comme celles d'une prison, étaient disposées en rond. Une soixantaine de centimètres de crasse les séparait les unes des autres.

JÉSUS me dit : Ces âmes ont commis de grandes iniquités contre Le SEIGNEUR et SON peuple « Cette prison a environ vingt sept kilomètres de hauteur, à partir du fond du puits de l'enfer. Dans ce lieu, sont emprisonnées de nombreuses âmes qui ont pratiqué la sorcellerie et l'occultisme. Certaines ont été des sorciers, des médiums, des trafiquants de drogue, des adorateurs d'idoles, ainsi que des personnes mauvaises avec des esprits familiers. Ce sont les âmes qui ont commis les pires abominations à l'égard de DIEU. Plusieurs d'entre elles se trouvent ici depuis des centaines d'années. Ce sont celles qui ne se sont pas repenties, qui ont trompé les gens et les ont détournés de DIEU. Le mal et le péché étaient leur amour et leur passion. ».

Tandis que je suivais Le SEIGNEUR le long du chemin de ronde, je jetai un coup d'œil en direction du fond du puits où se déroulaient d'innombrables activités. Une faible lueur éclairait le centre en permanence et je pouvais discerner les mouvements de nombreuses silhouettes. Au dessus de nous, à perte de vue, il y avait des cellules. Je pensais que les tourments des âmes dans ces prisons ne pouvaient pas être pires que ceux des âmes qui se trouvaient dans les cratères de feu. Tout autour de nous, on pouvait entendre les cris, les plaintes et les gémissements des condamnés enfermés dans ces cellules. Je me sentis devenir malade et une grande tristesse remplit mon cœur.

JÉSUS me dit : «JE ne t'ai pas laissé entendre ces cris jusqu'à maintenant, MON enfant, mais à partir de maintenant, JE vais te montrer comment satan est venu pour tromper, tuer et détruire. Ici en Enfer, il y a différents tourments correspondants aux différentes âmes.

satan leur administre ce supplice jusqu'au jour du Jugement où la Mort et l'Enfer seront jetés dans l'étang de feu. D'ailleurs, un lac de feu passe à travers l'Enfer de temps en temps ».

Comme nous avancions le long de la corniche, des bruits s'amplifièrent puissamment. De grands cris surgirent depuis l'intérieur des cellules. Alors que je marchais serrée contre JÉSUS, IL s'arrêta en face de la troisième cellule. Une lumière forte éclairait l'intérieur où il y avait une vieille dame assise sur un rocking-chair. Tout en se balançant, elle criait à se fendre le cœur. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai été choquée de constater que cette femme étaient vraiment une personne avec un corps.

La cellule était complètement vide, à l'exception de cette femme sur sa chaise à bascule. Les murs étaient construits avec de la terre glaise et de la saleté, coulés dans la terre. La porte d'entrée occupait tout le devant de la cellule. Elle était faite de métal noir avec des barreaux de fer et une serrure. Du fait de l'écartement important des barreaux, nous avions, JÉSUS et moi, une vue presque complète de l'intérieur de la cellule.

La vieille dame se balançait d'avant en arrière et des larmes coulaient le long de ses joues. Je voyais, à son expression d'agonie, qu'elle était dans une profonde peine et qu'elle souffrait un grand tourment intérieur. Je me demandai ce qu'elle avait pu faire pour mériter cet emprisonnement.

Tout à coup, là devant mes yeux, elle commença à se métamorphoser. Elle passa de la forme d'une vieille dame à celle d'un vieux monsieur, puis à celle d'une femme d'âge moyen.

Enfin elle redevient la vieille femme qu'elle était au début. Je me demandai comment une chose pareille était possible. Quand elle aperçut JÉSUS, elle s'écria :

SEIGNEUR, aie pitié de moi. Fais-moi sortir de ce lieu de tourments !

Elle se pencha en avant, le plus loin possible, pour essayer d'atteindre JÉSUS, mais elle n'y parvint pas. La métamorphose continua, même ses vêtements changeaient. Ainsi elle s'habilla en homme, puis en jeune fille, en femme d'âge moyen et elle finit en vêtements de vieille dame. Toutes ces transformations ne semblaient prendre que quelques minutes. Je demandai à JÉSUS :

Pourquoi, SEIGNEUR ?

À nouveau elle s'écria : Oh, SEIGNEUR, fais-moi sortir d'ici avant qu'ils reviennent. Elle était alors debout, sur l'avant de sa cellule, agrippant les barreaux en serrant les poings. Elle disait : Je sais que Ton amour est vrai. Laisse-moi m'en aller.

Alors que la femme criait de terreur, je vis que quelque chose commençait à déchirer la chair de son corps.

« Elle n'est pas ce qu'elle semble être en apparence », me dit le SEIGNEUR.

La femme se rassit dans la chaise et commença à se balancer, mais cette fois, c'était un squelette qui se trouvait assis dans le rocking-chair.

Un squelette avec un brouillard crasseux à l'intérieur. Quelques minutes plus tôt, elle avait un corps, elle était habillée, et maintenant elle n'était plus qu'un tas d'os noirs, brûlés, avec des cavités vides à la place des yeux. L'âme de cette femme gémissait et criait sa repentance à JÉSUS, mais il était trop tard.

« Auparavant, me dit JÉSUS, sur la Terre cette femme était une sorcière et une adoratrice de satan. Non seulement elle pratiquait la sorcellerie, mais elle l'enseignait à d'autres. Quand elle était enfant, les membres de sa famille faisaient de la magie noire. Ils préféraient les ténèbres à la lumière.

Plusieurs fois je l'ai appelée à la repentance, mais elle se moquait de MOI en disant : « Ça me plaît de servir satan. Je veux rester à son service ». Elle rejetait la vérité. Elle a détourné beaucoup de gens du SEIGNEUR. Certains d'entre eux sont avec elle en Enfer aujourd'hui. Si elle s'était repentie, JE l'aurais sauvée, ainsi que plusieurs membres de sa famille, mais elle ne voulait pas écouter.

satan a trompé cette femme en lui faisant croire qu'elle recevrait un royaume comme récompense pour l'avoir servi. Il lui a raconté qu'elle ne mourrait jamais, mais qu'elle vivrait avec lui pour toujours. Elle est morte en glorifiant satan. En arrivant ici, elle a réclamé son royaume. satan, le père du mensonge, lui a ri au nez en lui disant : Penses-tu que je vais partager mon royaume avec toi ? Le voilà ton royaume ! Et il l'a enfermée dans cette cellule où elle est tourmentée jour et nuit.

Sur Terre elle enseignait beaucoup de sorcières qui pratiquaient la magie blanche et la magie noire. Aujourd'hui elle souffre les douleurs de l'Enfer et sa chair est déchiquetée à chaque métamorphose, qu'elle n'a plus la capacité de contrôler, et elle continue indéfiniment à se transformer, passant d'une forme à l'autre, mais sa forme véritable c'est celle d'une âme souillée dans son squelette. satan se sert d'elle pour accomplir ses desseins diaboliques. Il se moque d'elle par ses sarcasmes aussi souvent que possible, elle est amenée devant satan qui la torture pour son plaisir. JE l'ai appelée à MOI de nombreuses fois dans le but de la sauver, mais elle ne voulait pas de MOI. Maintenant, elle supplie pour obtenir le pardon. Mais il est trop tard. Elle est perdue et désespérée ».

Je regardais cette pauvre femme, perdue pour toujours dans les souffrances et le malheur, et bien qu'elle eût été une femme méchante, mon cœur fut brisé de compassion. Puis, bientôt, et comme si JÉSUS et moi n'existions pas, un démon arriva devant la porte de sa cellule. Il était marron avec des ailes cassées, et il ressemblait à un gros ours de par sa taille et son aspect. Il ouvrit la porte à l'aide d'une clé, faisant beaucoup de bruit comme pour effrayer davantage la femme. Celle-ci hurlait de terreur tandis qu'il commença à l'attaquer et à la pousser hors de sa cellule.

« Ce démon la tourmente souvent », me dit JÉSUS.

SEIGNEUR, demandai-je, n'y a-t-il vraiment plus rien à faire ? J'avais tellement pitié d'elle.

« Il est trop tard, répliqua JÉSUS, trop tard ».

Suite 21 : 
http://lesondushofar.blogspot.ca/2012/11/une-revelation-divine-de-lenfer-suite-21.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos commentaires sont importants et les bienvenus !

Louange

Louange hébraïque

Une voix qui avertit.

Archives du Blog

Radio Musique Messianique

Nombre total de pages vues