Diffusions LIVE Chaque Shabbat 11h Parasha et 16h Culte (Heure Belgique)

mardi 30 septembre 2014

L'Origine de L'Emblème D'Israël


L'Origine de L'Emblème D'Israël


L'origine de l'emblème de l'État d'Israël est la Menorah du Michkane "temple" qui continue d'éclairer le drapeau bleu et blanc.

Le drapeau d'Israël a deux couleurs : bleu azur et blanc. Il est garni de 2 bandes et d'un Maguen David.

L'origine des 2 bandes du drapeau d’Israël est le Talit dans lequel on s'enveloppe pour prier. Les Juifs prétendent aussi que les 2 bandes bleues rappellent l'ouverture et le passage de la Mer Rouge et le Maguen symbolise le peuple traversant la Mer Rouge.

 

Bleu Azur :


La couleur du peuple juif est le bleu Azur.
Il y a un fil d'Azur, dans la frange de chaque coin du Talit.

Le bleu Azur était obtenu à partir d'un escargot de mer appelé Argamone. La couleur bleu Azur a des propriétés dans la nature. Cet escargot était très rare et la couleur issue de cet escargot, précieuse.

C'est pour cela que le roi Assuérus avait ordonné de vêtir Mardochée " Mordéchaî " de bleu Azur.

L'air ou l'eau n'ont pas de couleur alors que le ciel et la mer sont bleu Azur. L'Azur qui apparaît à l'horizon représente un espace infini.

 

Origine du Maguen :


C'est cette étoile en forme de lys que le roi David adopta comme emblème de son royaume.

Ce symbole apparut sur son bouclier (Maguen) et c’est pour cela que cette étoile reçut le nom de Maguen David.

 

Menorah :


Vues de haut, ses sept branches représentaient sept étoiles lumineuses. À l'extrémité de chaque branche il y avait une lampe à huile dont la base avait la forme de la fleur de lys.

Dans le Michkane " temple " chaque soir, les prêtres allumaient la menorah, candélabre d'or pur à sept branches.

 

Historique :


Après être sortis d’Égypte, les enfants d’Israël marchèrent dans le désert 40 Ans. Le Michkane se trouvait au centre, et les tribus d’Israël campaient autour. Chaque tribu avait son drapeau, et la couleur de chaque drapeau était identique à l’une des pierres du pectoral du grand prêtre.

 

L'Arche-Sainte :


Quand les enfants d’Israël se déplaçaient dans le désert, ils portaient les éléments du Michkane. L’Arche-Sainte était recouverte d’un tissu bleu Azur.

Même le bâton de Moïse " Moshé " était fait de saphir bleu Azur. Les tables de la loi étaient gravées dans une roche de saphir bleu Azur.

 

Le Grand-Prêtre :


Le Grand-Prêtre portait un pectoral sur lequel étaient fixées des pierres précieuses. Sur ces pierres étaient inscrits les noms des douze tribus. Deux fils d’Azur maintenaient le pectoral près de son cœur. Le Grand-Prêtre portait sur le front une parure d’or avec un fil d'Azur.

Dans le Michkane, le Grand- Prêtre était vêtu d’une tunique bleu Azur.

 

Emblème du peuple juif :


L'emblème du peuple juif est le lys aux pétales blancs. On trouve ce symbole sur des bâtiments anciens et sur des pièces de monnaie. « Analogie de la fleur de lys des rois de France, symbole de royauté », identique par ses formes au Maguen, 6 côtés identiques.

 

Dernier Emblème :


La colombe blanche est symbole de paix.

Le blanc, plus que toute autre couleur, est symbole de pureté.

La mariée est habillée de blanc, le jour de son mariage ...

Source : http://www.bethyeshoua.org/index.php/faq/judaisme/234-origine-embleme 


Le Maguen David

 

  

Référence el-bethel


« Il élèvera une bannière pour les nations, Il rassemblera les exilés d’Israël, et Il recueillera les dispersés de Juda, des quatre extrémités de la terre ». Ésaïe 11/12.

De quoi s’agit-il ? En fait, le Maguen David est la représentation d’une étoile à 6 branches. La signification exacte de ces mots hébreux est « bouclier de David ». Cette étoile est depuis l’époque biblique du roi David un symbole important. Lors de la période noire du nazisme diabolique, on donna à cette étoile une couleur, le jaune, devenant ainsi un symbole de mort pour tous ceux qui étaient contraints de la porter. Depuis 1948, sur la bannière d’Israël, elle est bleue et symbole d’espérance. Elle marque un des miracles de notre DIEU : la résurrection du peuple et de l’État d’Israël.

On pense que ce signe figurait sur les boucliers des soldats du roi David. Pour Israël, ce « bouclier- étoile » a depuis toujours symbolisé la venue du MESSIE. En effet, Balaam prophétisait en ces termes : « Je le vois, mais non maintenant, je le contemple, mais non de près, un astre (kokav qui signifie étoile) sort de Jacob, un sceptre s’élève d’Israël » Nombres 24/17. Cette pensée d’une (étoile-MESSIE) était si forte qu’un personnage du monde sacerdotal, nommé Rabbi Akiva (environ 50 à 135 ans après J-C), a apporté un soutien enthousiaste à un faux messie du nom de Bar Kochba (fils de l’étoile) en le déclarant publiquement messie – roi !

Pourtant, si quelqu’un devait être cette « étoile » selon les Écritures, cela ne pouvait être que YESHOUA – JÉSUS, Le vrai MESSIE, dont parlent toutes les prophéties. C’est aussi une « étoile mystérieuse » qui a conduit les mages, venus de loin, jusqu’à la petite bourgade de Bethlehem, exactement à la naissance du MESSIE YESHOUA – JÉSUS. Matthieu 2/2 … YESHOUA – JÉSUS Lui-même disait : « Je suis Le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin. » Apocalypse 22/16, faisant ainsi allusion à cette étoile (astre) qui devait sortir de Jacob.

Daniel affirme prophétiquement que « ceux qui ont enseigné la voie véritable et la justice à la multitude brilleront comme les étoiles (kokavim), à toujours et à perpétuité ». Daniel 12/3.

Pensant aux faux messies qui surgiraient dans l’histoire tragique du peuple d’Israël, YESHOUA – JÉSUS disait à Ses auditeurs incrédules : « Je suis venu au Nom de Mon PÈRE et vous ne Me recevez pas, si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez ». Jean 5/43. Hélas, cela s’est réalisé avec Bar Kokhba, l’un de ces nombreux faux messies. Que de souffrances, de larmes et de sang cela n’a-t-il pas coûté au peuple juif, trompé déjà tant de fois, pour n’avoir pas connu Le véritable MESSIE !

Des étoiles, il y en a de toutes les sortes : deux particulièrement ont un sens prophétique et typologique : l’une en rapport avec Israël et l’autre avec le paganisme idolâtre. En effet, celle à six branches, nous l’avons déjà compris, symbolise Le MESSIE YESHOUA – JÉSUS, mais l’autre, celle à 5 branches, que symbolise-t-elle ?

Essayons d’y voir un peu plus clair en nous reportant à la référence par excellence, la Bible. À Capernaûm, au nord du lac de Galilée, près des ruines de la vieille synagogue, on peut voir encore aujourd’hui de très vieilles pierres gravées du Maguen David et d’autres d’une étoile à 5 branches appelée le « sceau de Salomon ». Cette dernière montre bien que le roi Salomon, à la fin de sa vie et au contact pernicieux de sa multitude de femmes et concubines, était devenu idolâtre et était tombé dans le culte d’un faux-dieu. Ce même faux-dieu avait déjà autrefois fait chuter Israël au désert. Cette étoile à cinq branches ne serait-elle pas celle de cette idole annoncée par le prophète Amos 5/26 ? Étienne qui rappelait au sanhédrin l’histoire d’Israël au désert disait : « Vous avez porté la tente de Moloch et l’étoile du dieu-Remphan » (appelée en hébreu : Kyoun, et en assyrien : Kevan), c’est à dire Saturne. Saturne, astre divinisé, était au temps des Romains l’objet de culte d’une secte qui s’appelait « les saturnales ». Cet astre n’était-il pas le symbole appelé « le sceau de Salomon » avec ses cinq branches ?

Savez-vous qu’aujourd’hui une quarantaine de nations portent sur leur drapeau des étoiles à cinq branches dont la Palestine. Cette étoile est aussi l’emblème de l’islam !

Il est vrai que le diable, spécialiste en contrefaçons de tout genre, a poussé bien des sectes à utiliser le Maguen David pour des actes de sorcellerie. En exemple, je citerai la secte des « Raéliens » qui y a ajouté le symbole nazi (la swastika), ou les « Rosicruciens » qui y ont ajouté un serpent et l’emploient pour faire de l’occultisme. Mais à cela rien d’étonnant : les sorciers se sont souvent servis de croix pour tromper les chrétiens.

Cependant, il est intéressant de noter que le drapeau d’Israël porte en son centre le symbole du MESSIE YESHOUA – JÉSUS, Fils de David. Ce drapeau, appelé « bannière » dans la Bible, est cité plusieurs fois comme étant un « signe » des derniers temps, annonçant le retour des Juifs de différents pays : « En ce jour, le rejeton d’Isaï sera là comme une bannière pour les peuples … Il élèvera une bannière pour les nations, Il rassemblera les exilés d’Israël et Il recueillera les dispersés de Juda des autres extrémités de la terre » Ésaïe 11/10-12. Ou encore : « Voici, Je lèverai Ma main vers les nations, Je dresserai Ma bannière vers les peuples et ils ramèneront tes fils entre leurs bras … » Ésaïe 49/22. On pourrait y ajouter les versets d’Ésaïe 62/10-12 et bien d’autres passages encore !

Savez-vous que, typologiquement parlant, le Maguen David avec ses six branches, reste un symbole de grande importance prophétique ? Voici quelques raisons évidentes :
  1. David disait : « Tu me donnes le bouclier de Ton salut » (Maguen ishreha = le bouclier de YESHOUA – JÉSUS). 
  2.  Dans l’Apocalypse, YESHOUA – JÉSUS Se proclame Le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin. (Apocalypse 22/16). 
  3. La forme toute particulière de ce Maguen David : deux triangles imbriqués l’un dans l’autre. Un triangle représente la trinité d’ELOHIM (3 côtés), la pointe dirigée vers le bas signifiant qu’ELOHIM descend vers les humains dans La personne de YESHOUA – JÉSUS Le MESSIE; l’autre, dont la pointe est dirigée vers le haut, symbolise l’être humain, le regard fixé vers le haut, vers DIEU, qui par YESHOUA – JÉSUS a retrouvé pour son esprit, son âme et son corps (3 éléments) le contact avec ELOHIM. 
  4. Un peu surprenant mais néanmoins merveilleux, les cristaux de neige examinés à la loupe forment tous un dessin en forme de Maguen David, une étoile à six branches ! ELOHIM signe là Son œuvre.
En conclusion, suivons le sage conseil de Pierre, qui était l’Apôtre des Juifs, et disait : « Nous tenons pour d’autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention comme une lampe (en hébreu menorah, chandelier à 7 branches) qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour vienne à paraître et que l’étoile (à 6 branches) du matin (YESHOUA – JÉSUS) se lève dans vos cœurs ». (2 Pierre 1/18-19).

dimanche 21 septembre 2014

La signification de ROSH HASHANAH


La signification de Rosh Hashanah

 

Rosh Hashanah est le jour sur lequel YAHVEH a créé l'homme, Adam, la création ultime et la plus précieuse de YAHVEH. Chaque Rosh Hashanah, le jour de l’anniversaire de l'humanité, nous proclamons que YAHVEH est notre seul et vrai Roi. Nous réaffirmons ensuite notre désir de LE servir chaque instant de notre vie.

Rosh Hashanah commence la période la plus intense du calendrier juif.

Ce jour est un jour de crainte et de tremblement.

‘‘ Heureuse est la nation qui connaît le secret de la teru’a [sons de shofar] ’’, proclame le Midrash. La nation qui sait comment trembler au son du shofar et à se soumettre au jugement est heureuse.

Pour le Juif qui ne connait pas YESHUA en tant que MESSIE, les sons de teru'a saccadés lui rappellent un objet que l’on brise. Ils disent : « Ce qui est brisé, c'est nous -. Tous les modèles enracinés de notre passé, pour que nous puissions recommencer de nouveau. Se libérer des retenues de joie des occasions passées. »

Aucun autre jour n’est si imprégné de potentiel de croissance pour le Juif, que pour Rosh Hashanah. Le Jugement Divin de la journée détermine leur potentiel spirituel pour l'année à venir.

" Tout comme l'arbre pleinement développé provient d’une seule graine, de même notre potentiel de croissance dans l'année à venir provient du Jugement de Rosh Hashanah (quoique beaucoup peut encore se produire qui affectera la croissance réelle.) Bien que Rosh Hashanah est en fait le sixième jour de Création, il est désigné en tant que premier jour : « Le premier de TES grands actes, un souvenir du premier jour. »

Le sixième jour, Adam a été créé. Tout ce qui a précédé n'était qu'un prélude à sa création. L'homme seul donne un but à la Création, en reconnaissant son Créateur et en entrant dans une relation avec Lui.

Il est dit que Rosh Hashanah se projette dans l'avenir, non pas vers le passé. Le Jugement de ce jour n'est pas sur nos péchés passés, qui ne sont même pas mentionnés dans nos prières. Ainsi, le Jugement a lieu le premier jour de la nouvelle année, et non pas le dernier jour de l'année précédente. Avant que nous puissions concevoir un avenir différent du passé, qui est la promesse de Rosh Hashanah - il n'y a aucun espoir d'enlever la souillure de nos échecs passés. 

« Rosh Hashanah est donc assimilé à l’action d’enlever nos vêtements souillés. »


Notre Jugement sur Rosh Hashanah est déterminé par ce que nous sommes à ce moment précis, qui est l'essence du Jugement de Rosh Hashanah, déterminé par ce que nous avons vraiment envie d'être à ce moment.

" Le jour de Rosh Hashanah, l'homme est jugé. Mais quel sacrifice apporte-t-il ? Il s’offre lui-même. Et tout comme un sacrifice doit être examiné pour les imperfections quatre jours avant d'être offert, alors il doit y avoir au moins quatre jours de prières de pénitence avant Rosh Hashanah. Nous devons nous examiner. "

Pour Rosh Hashanah " tous ceux qui sont dans le monde passent devant Lui, bnei meron. " Le Talmud utilise trois métaphores pour élucider l'expression énigmatique " bnei meron " :
  1. Comme ceux qui traversent un lieu étroit où il n’y a de place que pour un seul à la fois; 
  2. Comme les soldats du roi David, qui ont reçu leurs ordres individuellement avant d'aller au combat; 
  3. Comme le passage des moutons sous la houlette de leur berger, alors qu’il les compte.

Toutes ces métaphores ont en commun une seule idée : Le Jugement est sur l'individu dans l'isolement absolu, dépouillé de tout contexte social. À cet égard, le Jugement ressemble à celui du jour de la mort, où le Jugement est aussi sur l'individu dans sa solitude absolue.

Et comment allons-nous répondre lorsque nous sommes seuls devant YAHVEH, et qu’Il demande : « Qui es-tu ? »

Notre tâche à Rosh Hashanah est d'attacher toute notre existence à ce qui est éternel en nous. C’est de reconnaître que la vie et la mort à laquelle nous nous référons à Rosh Hashanah n'ont rien à voir avec le fait que nous respirons ou non. Dans les paroles de nos Sages, « Les méchants sont appelés morts alors même qu'ils vivent, et les justes sont appelés vivants même dans la mort. »

Le shofar annonce le jugement et ainsi cela nous effraie : « Sonne-t-on de la trompette dans une ville, sans que le peuple soit dans l'épouvante ? » (Amos 3:6). Pourtant, c'est nous qui nous appelons à un Jugement en soufflant le shofar. Ce faisant, nous démontrons que nous acceptons la nécessité d'un Jugement, le besoin d'avoir notre attention rivée sur la quête de (notre essentiel) nous-mêmes. Nous montrons à YAHVEH que nous reconnaissons le besoin de changement, de re-création de soi-même. Et ce faisant, nous éveillons SA miséricorde, nous L’amenons à SE déplacer, comme le dit le Midrash, du trône de jugement strict jusqu’au trône de miséricorde. « Heureuse est la nation qui connaît le secret de teru'a. »

À Rosh Hashanah, en tant que croyants en YESHUA, nous pouvons voir que c'est à travers LUI que ce Jugement final viendra. 

Yom Teruah (Rosh Hashanah, la Fête des Trompettes)

Par Greg Killian

Note : 

À l’origine, la Nouvelle Lune n'était pas fixée par des calculs astronomiques, mais était proclamée solennellement après que des témoins aient témoigné de la réapparition du croissant de lune. Le 30 de chaque mois, les membres de la Haute Cour se sont assemblés dans une cour de Jérusalem, nommé Beit Ya'azek, où ils attendaient de recevoir le témoignage de deux témoins fiables, ensuite ils ont sanctifié la Nouvelle Lune. Si le croissant de la lune n'était pas vu sur le 30e jour, la Nouvelle Lune était automatiquement célébrée le 31e jour.

« Personne ne connaît ni le jour ni l'heure, pas même les anges dans les cieux, ni Le FILS, mais seulement le PÈRE ». Yom Teruah

Yom Teruah est la SEULE Fête (de l'hébreu « moed » littéralement rendez-vous) dont nous ne connaissons ni le jour ni l'heure à laquelle la garder. Par conséquent, nous devons être en alerte, nous devons être éveillés, et nous devons être à l’attendre. Voulez-vous être endormi lorsque YESHUA Le Roi revient ?

1Thessaloniciens 5:1-11 : « 1. Pour ce qui est des temps et des moments, vous n'avez pas besoin, frères, qu'on vous en écrive. 2. Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du SEIGNEUR viendra comme un voleur dans la nuit. 3. Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point. 4. Mais vous, frères, vous n'êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur; »

Alors, les justes n’ont pas à être surpris par ce jour. Cela implique que les justes peuvent ne pas connaître l'année, mais, ils sauront qu'Il retournera sur Yom Teruah. Ils seront, par conséquent, à la recherche de leur MESSIE sur le 30e et le 31e jour du mois d'Eloul.

vendredi 12 septembre 2014

L'Exil des Juifs sur la Lune


L'Exil des Juifs sur la Lune



Les Juifs se sont installés sur la Lune en 2053, environ cinq ans après la fin des guerres islamiques des années 2040, où le Moyen-Orient et Israël bien sûr avaient été totalement détruits par des armes nucléaires. Les deux millions de Juifs survivant à travers le reste du monde – moins au total 100.000 vivant dans l’ensemble des pays islamiques – se sont rassemblés pour acheter la face cachée de la Lune, qu’aucune autre compagnie ou personne ne souhaitaient coloniser.

Des moyens de transports gigantesques furent organisés via un élévateur spatial de 100.000 km* et la navette spatiale, et tous les Juifs sur Terre – et tous ceux qui revendiquaient une ascendance juive de quelque nature – partirent pour gagner un lieu où personne ne pouvait rien leur reprocher.

Sur la Terre on se réjouit – heureusement débarrassée de tous les Juifs. Il y eut d’énormes fêtes à travers toute la Suède et le reste de l’Europe, en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud et en Amérique du Nord. (Aujourd’hui désignée sous le nom d’Alliance Nordique des États Islamiques après que les États-Unis passèrent pacifiquement aux élections de 2040 sous le contrôle d’un congrès à dominante musulmane, avec un président musulman qui fît adopter immédiatement des amendements faisant de l’islam la principale religion des États Unis et du monde.

Après que le dernier Juif (nommé David Goldstein, 62 ans, domicilié avant à New York) soit entré dans l’élévateur, la Terre fut officiellement déclarée ‘Judenrein’ par Hans Ibn Hitler, un arrière-arrière-petit-fils d’Hitler élevé au Brésil et caché par des nazis jusqu’à ce précieux instant.

Ce ne fut pas un déplacement aisé pour les Juifs mais, d’une certaine manière, ce n’était pas différent de toutes leurs errances dans des ères antérieures. Quelques anciens Israéliens (survivants parce qu’ils étaient hors d’Israël quand les bombes tombèrent) déclarèrent qu’il était plus facile de s’arranger ainsi parce qu’il n’y avait pas de musulmans extrémistes. Bien sûr, cela déclencha une énorme polémique avec certains Juifs, qui percevaient que de n’avoir pas de musulmans radicaux dans leur voisinage n’était pas encore un défi suffisant.

D’autres Juifs arguaient que maîtriser une étendue sauvage et désolée, sans atmosphère, ni plante ni vie animale, et des températures réfrigérantes était un défi suffisant. Et d’autres Juifs arguaient qu’argumenter était contre-productif. Il s’avéra sans surprise que pour les deux millions de Juifs, il y avait finalement un million de synagogues (avec l’autre million de Juifs qui ne s’y joignaient pas).

Sans surprise non plus, en moins de trois ans, les Juifs avaient recréé un environnement maîtrisé qui permettait une formidable croissance avec les productions végétale et animale. Les transports, appelés les Arches, avaient aussi véhiculé un couple de chaque animal et de chaque plante (souvenez-vous de Noé), et grâce à l’ingéniosité des Juifs et au clonage, il y avait désormais beaucoup de nouvelles espèces qui accélérèrent la production de nourriture (des vaches à six pis, des poulets à quatre pattes, et ainsi de suite). La population s’était rapidement accrue, et du fait du surprenant rassemblement d’esprits médicaux et scientifiques, la majorité des maladies et même le vieillissement avaient été réduits à néant.

Il y avait même un ministère de la communication avec la Terre, constitué par le reliquat des producteurs et de réalisateurs d’Hollywood, qui renvoyaient vers la Terre des séquences de la vie sur la Lune. Bien sûr, on avait décidé dès que les Juifs avaient atteint la Lune – en se fondant sur six mille ans d’histoire de gens jaloux de la réussite juive – que toute la couverture des nouvelles sur la population de la Lune serait ‘scénarisée’ pour ne montrer que d’horribles événements. L’industrie du cinéma, dirigée par Jordan Spielberg, se donna beaucoup de mal pour fabriquer de toutes pièces des clips d’informations montrant des Juifs survivant avec peine sur le très dur habitat lunaire. Des artistes et des ingénieurs œuvraient pour recouvrir les vastes réussites environnementales par des dômes illusoires montrant des zones massives de terre désolée – au cas où quelqu’un sur la Terre enverrait un vaisseau spatial avec des caméras pour voir ce qui advenait.

Mais personne ne le fit jamais, et les années passaient vite; une décennie, puis une autre. Des bar mitzvahs, des mariages, des brit mila*, tous célébrés dans le monde artificiel que les Juifs avaient créé – non seulement ce n’était pas si mal, mais à la fin du siècle, certains auteurs Juifs dénommaient la colonie lunaire, l’Éden 2.

Bien sûr d’autres Juifs n’étaient pas d’accord. De fait, beaucoup de temps se passait en désaccords. Il y avait même des compétitions de dispute mais en général, la paix régnait. Celui qui menaçait la paix était contraint d’arbitrer une compétition avec quelqu’un discutant de la raison pour laquelle cette personne avait tort. Les compétitions se prolongeaient pendant des jours (parfois des semaines) jusqu’à ce que le fauteur de troubles suppliât qu’on lui pardonne. (Beaucoup de peines sur la Lune étaient de ce type, et étaient extrêmement efficaces).

Retour sur la Terre : la vie se désintégrait sans les Juifs. Il y avait un retour à la pensée du Moyen Âge – seule la religion actuelle était valide – toutes les autres étaient placées sous un régime de pauvreté, jusqu’à la survenue d’une guerre et à un changement de position pendant quelques années.

Une autre anomalie étonnante apparut quand il n’y eut plus aucun Juif sur la Terre – l’antisémitisme augmenta vraiment dans des proportions monumentales ! Des orateurs fameux expliquaient cela simplement en disant : ‘je n’ai pas besoin d’un fusil pour craindre que mon cerveau éclate’. De plus sans la présence du Juif, le monde a développé un mal incroyable sans remède. (le mal antérieur était toujours focalisé sur les Juifs). Un Rabbin sur la Lune déclara avec conviction que D.ieu lui avait parlé, et dit que Lui, D.ieu, s’apprêtait à détruire la Terre parce tout un chacun sur la Terre était malin. Le rabbin Le supplia de reconsidérer Sa position, et marchanda : « S’il restait 1000 justes sur la Terre, D.ieu devrait épargner la planète. D.ieu dit au rabbin : « Hé, j’ai déjà eu cette discussion avant avec Abraham et Noé, et Je connais déjà la réponse parce que D.ieu, c’est Moi ». 

Les gens se moquèrent du rabbin, mais ensuite, un jour, alors que les citoyens de la Lune s’en allaient à leur travail, une énorme série d’explosions fut observée sur la Terre. Chacun sur la Lune regarda les lointaines boules de feu semblant engloutir la planète bleue qui fut autrefois leur foyer.

Bien qu’il y eût une très grande colère d’avoir été obligés de quitter la Terre, le véritable esprit du judaïsme restait toujours présent sur la Lune, et personne n’avait souhaité de mal à son ancien foyer. Comme dans la tradition du Seder* (quand le vin est répandu parce que les Égyptiens périrent, nous ne nous réjouissons pas totalement, même de la mort d’un ennemi), quand les Juifs virent ce qui arrivait, ils commencèrent à pleurer et à prier, et observèrent ce qui devait être la dernière émission d’information depuis la Terre.

L’horreur de l’apocalypse fut enregistrée par des caméras jusqu’à ce que l’électricité fût ionisée par les nouvelles bombes à électrons. Des pays entiers furent effacés en une fraction d’explosion d’un ion. Puis vint la transmission finale depuis la nation qui avait entamé ce désordre total – ce fut un titre désespéré hurlé par une centaine d’émetteurs d’information. Leur divagation continua jusqu’à un noir complet. Que disaient-ils ? Pendant que les Juifs regardaient, certains haletaient, d’autres pleuraient, et quelques-uns riaient même. Car les derniers mots de la civilisation qui sombrait étaient une condamnation. ‘Les Juifs ont provoqué tous nos problèmes – ils nous ont abandonnés ici pour affronter le désordre qu’ils ont laissé. Si les Juifs n’avaient pas pris avec eux les meilleurs scientifiques et ingénieurs, nous aurions pu vaincre nos ennemis. Nos ennemis sont les Juifs ! Tuez les Juifs !

Il fallut un court instant, mais les experts en électronique rassemblèrent ce qui était survenu sur Terre pendant ses derniers jours.

L’antisémitisme, qui était devenu de plus en plus puissant depuis que les Juifs étaient partis, était monté au pinacle, et tous les pays du monde avaient décidé de lancer une attaque massive contre la Lune. L’attaque avait été coordonnée par les Nations Unies et, bien que tous les missiles aient été lancés convenablement, il y eut une sorte de pépin dans le système de visée, provoquant l’effondrement de toutes les armes dans la haute atmosphère, puis arrosant la Terre d’une pluie mortelle de feu nucléaire, des destructions électroniques, et de façon générale, d’un jour sombre. L’erreur déclencha une réplique militaire de toutes les nations (qui disposaient toutes alors d’armes nucléaires – en plus de quelques autres jouets épouvantables), et le résultat fut un véritable Armageddon

Les Juifs sur la Lune traversèrent une période de deuil profond. Les orthodoxes déchirèrent leurs vêtements et il y eut des réunions massives de conseil. Puis, après une semaine environ suivant le ‘Grand Jour’ comme il fut nommé, une présence fut détectée se dirigeant vers la Lune. L’un des missiles avait-il échappé ? Les Juifs étaient-ils condamnés après tout ? Les dirigeants consultèrent les experts de la défense – non, ce n’était pas un missile. C’était un vaisseau spatial des temps anciens, comme ceux utilisés au début des années 70. Alors qu’il s’approchait, la défense laser fut dirigée sur le vaisseau. Des débats firent rage pour savoir s’il devait être détruit ou autorisé à se rapprocher assez pour communiquer avec.

Un message du vaisseau arriva à ce moment. Il disait : ‘Nous sommes les derniers représentants de la Terre – deux de chaque pays, et nous venons pacifiquement’. Quelques Juifs se réjouirent qu’il y eût des survivants, d’autres exigèrent l’isolement ou la mort de groupe en approche.

Le rabbin qui avait eu la vision de la destruction de la Terre dit aux dirigeants que D.ieu voulait leur donner une chance; aussi furent-ils autorisés à tourner autour de la Lune. Quand on leur dit qu’ils pourraient disposer d’une partie du sol pour établir des fermes et repeupler, les Terriens furent contrariés. Ils dirent aux Juifs qu’ils devaient être autorisés à vivre avec les Juifs et à avoir les mêmes privilèges – parce qu’après tout, dans le judaïsme, l’étranger reçoit les même droits et privilèges que le citoyen.

Entendant cela, les dirigeants allèrent voir le rabbin aux visions, et il proposa aux visiteurs une visite guidée de leur nouveau foyer. Les dirigeants lui permirent de donner les instructions pour l’alunissage. Bien sûr, ne faisant pas confiance au rabbin, le commandant du vaisseau n’écouta pas ses conseils et ainsi, s’écrasa dans un cratère lunaire.

Ainsi se déroulèrent les derniers jours de la planète Terre, qui avait été généreusement partagée avec nous par la colonie juive du 453ème système solaire de la Galaxie. Bien que la Terre soit actuellement inhabitable, l’ingénieur en chef de la colonie juive sur Mars nous dit que Vénus sera complètement colonisée d’ici l’an 2120, et grâce à des replantations continues, la Terre sera un jour de nouveau prête pour le retour des Juifs d’autres planètes en l’an 2136.

Une remarque marginale intéressante – à l’intérieur de la fusée naufragée des survivants de la Terre, il y avait un paquet spécialement marqué qui avait réchappé, comportant les mots suivant : « Il était une fois une grande planète nommée la Terre. Et il avait beaucoup de peuples sur cette planète, et ils vivaient tous en paix, sauf les Juifs. Où qu’il se trouvât des Juifs, il y avait des troubles. Les Juifs apportaient la saleté et la mort et la haine et les conflits. Ils furent enfin bannis de notre planète, autorisés seulement à emporter avec eux nombre de grands inventeurs, de scientifiques et de docteurs, abandonnant la Terre sans rien. Nous avons décidé de détruire les résidus des Juifs, et comme la première tentative avait échoué, nous sommes la dernière chance de la Terre. Celui qui trouvera ceci connaîtra la vérité – tout était de la faute des Juifs’.

Cette inscription a été conservée et elle est exposée au « Musée du Mémorial de la Terre » dans le cratère de Rivka, NW, pour tous les voyageurs qui veulent voir les restes d’une civilisation qui n’avait pas compris les mots : « Celui qui bénit les Juifs sera lui-même béni. Celui qui maudit les Juifs sera lui-même maudit ».

Shalom

Notes du traducteur :

62.000 miles ~ 100.000 km, 1 mile = 1,62 km

(En réalité, la Lune se situe à environ 400.000 km de la Terre en moyenne)

Brit mila : circoncision rituelle au 8ème jour

Seder : repas de Pâque, célébrant la fuite d’Égypte sous la conduite de Moïse.

L’auteur de cette brillante histoire demeure inconnu. Elle a été adressée à un blog sur Internet … le 18 juin 2009.

Adaptation française de Sentinelle 5769

Source : Le Post

jeudi 4 septembre 2014

Vie Éternelle

 

Vie Éternelle

 

Cher ami, j’aimerais vous poser une question, la plus importante de votre vie. Votre bonheur ou votre perte, pour toute l’ÉTERNITÉ, en dépendent. 

Voici la question : « Êtes-vous SAUVÉ ? » « Êtes-vous sûr que vous IREZ au Ciel à votre mort ? Je ne vous demande pas si vous êtes membre d’une église mais si vous êtes sauvé. Il ne s’agit pas non plus de savoir si vous êtes bon mais si vous êtes sauvé. En effet, personne ne peut jouir des bénédictions de DIEU ou même aller au Ciel sans être auparavant sauvé. YESHUA (JÉSUS-CHRIST) a dit à Nicodème dans l’Évangile de Jean au chapitre 3 et verset 7 : « Il faut que vous naissiez de nouveau ». DIEU nous donne dans Sa Parole le SEUL plan de salut qui n’ait jamais existé; ce plan est simple et vous pouvez être sauvé AUJOURD’HUI même.

Tout d’abord, vous devez prendre conscience du fait que VOUS ÊTES PÉCHEUR. Dans l’Épître de Paul aux Romains, il est dit : « II n’y a point de juste, pas même un seul » (Romains 3:10). Un peu plus loin : « Il n’y a point de distinction, car tous ont péché et sont privés de la gloire de DIEU. » (Romains 3:22,23). Vous n’avez AUCUNE CHANCE d’être sauvé à moins que vous n’acceptiez le fait que vous êtes PÉCHEUR. Et parce que vous êtes pécheur, vous êtes CONDAMNÉ À MORT, « car le salaire du péché, c’est la mort » (Romain 6:23 ). Et « le péché enfante la mort » (Jacques 1:15). « Mort » signifiant « séparation », il s’agit ici d’une séparation d’avec DIEU, en enfer, pour l’ÉTERNITÉ. Cela est terrible, oui, mais pourtant vrai. 

Malgré cela, DIEU vous a tellement aimé, qu’lL A DONNÉ SON FILS UNIQUE, YESHUA (JÉSUS-CHRIST), comme votre SUBSTITUT. IL a porté VOS péchés, IL est mort à VOTRE place. « Celui qui n’a point connu le péché, IL L’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en Lui justice de Dieu. » (II Corinthiens 5:21). « Lui qui a porté Lui-même nos péchés en Son corps sur le bois afin que, morts aux péchés nous vivions pour la justice; Lui par les meurtrissures Duquel vous avez été guéris » (I Pierre 2:24). Il fallait que DIEU meure et qu’lL verse Son sang afin que vous obteniez le pardon de vos péchés. Car la VIE de tout ce qui est vivant EST dans le sang « Lévitique 17:11 ». « Sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon. » (Hébreux 9:22). Nous ne pouvons pas comprendre comment YESHUA (JÉSUS) a pu porter nos péchés. Mais DIEU nous dit dans Sa PAROLE qu’il en est ainsi. Donc, mon ami, YESHUA (JÉSUS) a porté votre péché et IL est mort pour vous sur la croix. Ceci est VRAI. DIEU NE PEUT PAS mentir. 

À Philippes (en Asie), le geôlier de la prison demanda à ses prisonniers Paul et Silas : « Que FAUT-IL que JE FASSE pour être SAUVÉ ? » Et ils lui répondirent : « Crois au SEIGNEUR JÉSUS et tu seras sauvé, toi et ta famille. » (Actes 16:31). Tout simplement, croyez en Lui, sachant que c’est Lui qui a porté votre péché et qui est MORT À VOTRE PLACE. IL a été enseveli, est ressuscité et est monté au Ciel pour votre justification. Invoquez-Le. « Quiconque invoquera le Nom du SEIGNEUR sera sauvé » (Romains 10:13). 

Si vous regrettez vos péchés et cherchez sincèrement à vous en défaire, vous pourriez dire, à l’exemple de ce pécheur repentant dans l’Évangile de Luc : « Aie pitié de moi qui suis un pécheur » (chapitre 18, verset 13). MAINTENANT, quel que soit l’endroit où vous vous trouviez, élevez votre cœur à DIEU dans la prière. Il n’est pas nécessaire de prier longuement ou à haute voix, car votre salut est le désir et la volonté de DIEU. Ouvrez-Lui seulement votre cœur et n’oubliez pas que DIEU est IMPATIENT de vous sauver. 

Dites simplement : « SEIGNEUR je suis pécheur et je me repens. PARDONNE-MOI et SAUVE-MOI sur la base du sacrifice de YESHUA (JÉSUS). » À présent prenez-Le au mot. « QUICONQUE (cela peut être VOUS) invoquera le Nom du SEIGNEUR SERA SAUVÉ » (Romains 10:13). Le verset dit SERA et non pourrait être, ou sera peut-être sauvé, mais il dit bien SERA SAUVÉ. PRENEZ DIEU AU MOT. Lorsque vous aurez fait ce qu’lL vous demande, ACCEPTEZ LE SALUT PAR LA FOI, selon SA PAROLE. CROYEZ ET VOUS SEREZ SAUVÉ. Aucune église ni bonne œuvre, aucun homme, ne peuvent vous sauver. YESHUA (JÉSUS) EST LE SEUL QUI PUISSE VOUS SAUVER. « Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4:12)

Le simple plan du salut est le suivant : VOUS ÊTES PÉCHEUR et pour cela vous DEVEZ MOURIR. À moins que vous ne croyiez que YESHUA (JÉSUS-CHRIST) a été VOTRE SUBSTITUT et est mort à VOTRE PLACE, a été enseveli, est ressuscité et est monté au Ciel pour votre justification, vous êtes PERDU pour l’éternité. En prenant CONSCIENCE du fait que vous êtes pécheur, demandez-Lui de vous pardonner et de vous sauver pour l’amour de YESHUA (JÉSUS). Puis PRENEZ-LE simplement AU MOT et PAR LA FOI ACCEPTEZ LE SALUT. 

Vous me dites que cela ne suffit certainement pas pour être sauvé. Mais il n’y a rien d’autre à faire. Nombreux sont ceux qui furent sauvés et gagnés pour YESHUA (JÉSUS-CHRIST) par ce simple plan de salut. C’est celui de LA PAROLE DE DIEU. C’EST LE PLAN DIVIN. Cher ami, CROYEZ-LE ET SUIVEZ-LE AUJOURD’HUI MÊME. « Voici maintenant le temps favorable, voici maintenant le jour du salut » (II Corinthiens 6:2). « Ne te vante pas du lendemain, car tu ne sais pas ce qu’un jour peut enfanter » (Proverbes 27: 1). Si cela n’est pas parfaitement clair, LISEZ ET RELISEZ CE TEXTE. Ne le mettez pas de côté avant de l’avoir bien compris. VOTRE ÂME a trop de valeur pour négliger un tel salut « Que sert-il à un homme de gagner tout le monde s’il perd son âme ? Que donnerait un homme en échange de son âme ? » (Marc 8:36, 37)

SOYEZ BIEN SÛR D’ÊTRE SAUVÉ CAR VOUS AVEZ BESOIN DU SALUT PLUS QUE DE TOUTE AUTRE CHOSE. SI VOUS PERDEZ VOTRE ÂME, VOUS AUREZ TOUT PERDU. VOUS PERDREZ LE CIEL POUR AVOIR CHOISI L’ÉTERNITÉ EN ENFER. QUE DIEU VOUS AIDE À ÊTRE SAUVÉ AUJOURD’HUI. 

IL vous sauvera et vous GARDERA. « Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et DIEU, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces; mais avec la tentation, IL préparera aussi le moyen d’en sortir afin que vous puissiez la supporter » (I Corinthiens 10:13). Ne vous fiez pas à vos sentiments, ils peuvent changer. ACCROCHEZ-VOUS aux PROMESSES DE DIEU. Elles ne changent JAMAIS. 

UNE FOIS SAUVÉ, VOUS POUVEZ FAIRE TROIS CHOSES IMPORTANTES, ET CELA CHAQUE JOUR, AFIN DE GRANDIR SPIRITUELLEMENT : 

PRIEZ : Vous parlez à DIEU. 
LISEZ LA BIBLE : DIEU vous parle. 
TÉMOIGNEZ : Vous parlez de DIEU et pour DIEU. 

« C’est pourquoi, quiconque Me confessera devant les hommes, Je le confesserai aussi devant Mon PÈRE qui est dans les Cieux » (Matthieu 10:32)

Et si vous voulez être un disciple jusqu’au bout, faites-vous baptiser selon Son commandement (Actes 2:41). Joignez-vous à une assemblée locale qui aime et dispense droitement la Bible.

Louange

Louange hébraïque

Une voix qui avertit.

Radio Musique Messianique

Nombre total de pages vues