Diffusions LIVE Chaque Shabbat 11h Parasha et 16h Culte (Heure Belgique)

mercredi 14 août 2013

Soumettez votre pensée à DIEU


Soumettez  votre pensée à DIEU

 
 
Lecture : Proverbes 3:5-8
 
« Ne te fie pas à ton propre jugement, mais soumets-toi au Seigneur et détourne-toi du mal. Ce sera le remède à tous tes troubles, l'apaisement de tes maux. » V. 7-8 Français Courant
 
Nous allons voir aujourd'hui l'importance de soumettre notre pensée au Seigneur. Permettre à Dieu d'avoir le contrôle de notre pensée, de notre réflexion. La plupart des traducteurs ont :
 
« Ne sois point sage à tes propres yeux, Crains l'Éternel, et détourne–toi du mal. »
 
À voir le comportement bizarre de certains soi-disant chrétiens, je comprends que bien des gens non croyants nous prennent pour un ramassis de fêlés. Sur le site Internet Ebay, j'ai vu une chips de pomme de terre à vendre pour 3500$, sur laquelle il y aurait Jésus et la vierge Marie ... Un autre vend la photo de sa tasse de café où il y aurait aussi un semblant de ces effigies ... Et aussi une coquille d'huître avec l'image de Jésus, etc.
 
Je vous demanderai donc de ne pas mettre votre réflexion en veilleuse quand vous écoutez la Parole de Dieu. Au contraire réfléchissez bien à ce que vous entendez et comparez avec ce qui est écrit dans la Bible.
 
Quand vous pensez aux choses de Dieu, votre pensée est-elle en accord avec la foi révélée dans la Bible ?
 
Voici quelques questions parues dans un sondage : Répondez par oui ou par non.
 
La vérité absolue existe-t-elle ?
 
La vérité absolue est-elle définie par la Bible ?
 
Jésus a-t-Il vécu une vie sans péché ?
 
Dieu est-Il le Tout-Puissant, le Créateur de l'univers ayant toute connaissance, et gouverne-t-Il encore en ce moment ?
 
Le salut est-il un don de Dieu qui ne peut être mérité ?
 
Est-ce que Satan est réel ?
 
Les chrétiens ont-ils la responsabilité de partager leur foi en Christ avec d'autres gens ?
 

1- La Bible est-elle exacte dans tous ses enseignements ?

 
Si vous répondez OUI aux 8 questions, alors cela veut dire que vous avez un point de vue biblique. Si vous n'avez répondu OUI qu'à certaines questions, prenez courage et étudiez bien la question.
 
En réfléchissant à la soumission de notre pensée à Dieu, voici quelques questions :
 
a / - Nous parlons bien sûr plutôt du point de vue biblique. Un institut de sondage américain, Barna Reshearch Group, a posé ces 8 questions que nous avons posées, à plusieurs milliers d'Américains pour connaître leur croyance.
 
b / - Nous avons tous un point de vue, même si nous ne savons pas l'exprimer. Le point de vue dont nous parlons concerne " les grandes questions sur l'existence. "
 
c / - George Barna (Qui a fait le sondage) a défini le point de vue qui nous occupe comme étant, " Une lentille oculaire mentale et spirituelle à travers laquelle vous voyez la réalité."
 
Charles Colson a écrit sur le point de vue, c'est :" Mes croyances personnelles concernant le monde, qui contrôlent mes décisions et mes actions."
 
d / - On commet souvent l'erreur de considérer la vie en deux grandes catégories : la spirituelle et la non spirituelle.
 
En faisant cela, nous commettons l'erreur de penser que Dieu et la Bible sont limités à cette portion de vie qui est " la spirituelle " et qu'ils sont exclus de " la non spirituelle."
 
e / - Quand vous avez un point de vue biblique, vous comprenez que tout ce qui se passe dans ce monde doit être compris selon ce que Dieu est, ainsi que Sa relation par rapport à Sa Création. Quand vous avez le point de vue biblique, toutes les nouvelles qui vous sont rapportées sont filtrées à travers ce point de vue.
 
f / - Immédiatement nous réfléchissons par rapport à Dieu et la Bible, que ce soit un Tsunami, la guerre en Irak, le terrorisme ou les dernières découvertes scientifiques ! Nous regardons par la lentille oculaire de notre compréhension biblique.
 

2 - Y a-t-il beaucoup de gens qui ont un point de vue biblique ?

 
a / - Sachez que si vous êtes un chrétien qui pense selon la Bible, vous êtes en minorité. Le résultat du sondage dont nous parlions révèle que seul un petit pourcentage d'Américains, a répondu OUI aux 8 questions. Parmi ceux qui se déclarent, " nés de nouveau ", un faible pourcentage a un point de vue biblique ! 4% ont un point de vue biblique, et seulement 7% de ceux qui sont nés de nouveau ont un point de vue biblique.
 
b / - Évidemment, ce que vous croyez de la Bible détermine ce que vous croyez dans les grands problèmes moraux.
 
Est-il acceptable de vivre ensemble en dehors du mariage ? L'ivresse est-elle acceptable ? La pornographie est-elle acceptable ? Le comportement homosexuel est-il acceptable ? L'avortement comme moyen de contrôle des naissances est-il acceptable ?
 
c / - Beaucoup de gens sont des déistes, c'est un autre point de vue; Ils croient qu'il y a bien quelqu'un là-haut ! Mais qu'Il ne s'intéresse pas du tout à notre vie de tous les jours. Comme un fabricant d'horloge, Il a créé le monde, l'a mis en mouvement et s'en est allé s'occuper d'autre chose.
 
d / - Un autre point de vue, est l'humanisme (appelé aussi naturalisme, doctrine selon laquelle la nature existe par elle-même.) Les athées et les agnostiques sont souvent humanistes. (Ex. Karl Marx)
 
e / - Un point de vue récent, est le postmodernisme. Chacun a sa vérité ; Toi tu crois cela, moi je crois autre chose. Dieu existe si tu veux qu'Il existe. C'est l'hyper tolérance pour tous les comportements et toutes les pensées. La vérité est toute relative.
 
f / - Nous avons besoin d'une génération de chrétiens qui adoptent le point de vue biblique. Jésus dit : «  tu aimeras le Seigneur ton Dieu de toute ta pensée ... » « Mat. 22:37 »
 
Des milliers de chrétiens suivent les réunions, mais il semble qu'au moment d'écouter le message biblique, ils mettent leur cerveau en veilleuse.
 
Vous devez penser à la façon dont la vérité de Dieu doit influencer tous les domaines de votre vie.
 

3 - Quels sont les avantages d'un point de vue biblique ?

 
a / - Quand Jésus dit, " tu aimeras le Seigneur de toute ta pensée ", cela signifie quoi ? Comprenons que la pensée est le centre de contrôle de notre vie. Quand la Bible parle du cœur, il ne s'agit pas de l'organe qui nous sert de pompe; il s'agit du centre de contrôle de notre vie. Le mot cœur se trouve environ 800 fois dans la Bible.
 
b / - Proverbes 23:7 - « Car il est comme les pensées de son âme. » Ou de son cœur ...
 
Illustration :
 
Pour tous ceux qui font usage d'un ordinateur aujourd'hui, vous avez intérêt à vous protéger contre les virus, les pubs intempestives et avoir un pare-feu. POURQUOI ? Parce qu'il y a par là des gens méchants qui se dépêcheront de planter des virus dans votre ordinateur avec l'intention d'y causer le plus de dommage possible.
 
c / - Vous devez de la même façon protéger votre pensée. La Bible dit :
 
« Avant tout, prends garde à ce que tu penses au fond de toi-même, car ta vie en dépend. » Proverbes 4:23, Français Courant
 
d / - Ta vie dépend de ce que tu penses et comment tu penses. Tu sèmes une pensée, tu récoltes une action; tu sèmes une action, tu récoltes une habitude; tu sèmes une habitude, tu récoltes un caractère; tu sèmes un caractère, tu récoltes une destinée !
 
e / - Avoir un point de vue biblique signifie que vous laissez Dieu avoir le contrôle de vos pensées. En d'autres mots, vous commencez à penser comme Jésus. Il est écrit :
 
« Ayez en vous la pensée qui était en Christ-Jésus » Phil. 2:5, Colombe Si vous pensez comme Jésus, voici quelques-uns des avantages que vous en retirerez :
 

4 - Premièrement : Penser comme Jésus nous libère d'une vie égocentrique :

 
a / - Proverbes 3:7 - « Ne sois point sage à tes propres yeux. » Quand nous débutons dans la vie, nous pensons tous que nous sommes le centre de notre petit univers. Rappelez-vous quand nous étions petits, si nous n'avions pas notre biberon, ou si notre couche n'était pas changée, nous ameutions tout le monde. " Eh ! Pensez à moi ! Occupez-vous de moi ! " Qu'importe qui cela dérangeait ... Mais le problème, c'est qu'en grandissant, si nous n'y prenons pas garde, nous pouvons demeurer le centre de notre petit monde, et nous croyons être le plus sage !
 
b / - Mais quand nous soumettons notre vie à Dieu, notre ego retrouve sa place aux pieds du Créateur. Vous expérimentez la libération ...
 
Ce n'est plus vous qui portez le poids du monde sur vos épaules ! Vous avez entendu la voix qui vous a dit : « Venez à Moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et Je vous donnerai du repos. Prenez Mon joug sur vous et recevez Mes instructions ... » Mat. 11:28
 
c / - Comme disait quelqu'un, il y a un Dieu et ce n'est pas moi ... Avec le point de vue biblique, Dieu devient le centre de votre existence.
 

5 - Deuxièmement : Penser comme Jésus c'est connaître et aimer Dieu :

 
a / - Notre texte de Proverbes 3:7 dit : « Crains l'Éternel, et détourne–toi du mal. » Jésus était toujours conscient de la présence du Père. « Celui qui M'a envoyé est avec Moi; Il ne M'a pas laissé seul, parce que Je fais toujours ce qui Lui est agréable. » Jean 8:29
 
b / - Jésus avait une communion réelle et pleine d'amour avec le Père. Quand on a un point de vue biblique, on n'imagine pas Dieu comme quelqu'un d'insouciant, ou un tyran sévère ! La Bible dit que nous pouvons L'appeler, " Abba ", " Père ". 
 
c / - Il y a des choses qui peuvent révolutionner votre vie; par exemple :
 
1 / Que Dieu existe,
 
2 / Que Dieu vous aime. Beaucoup de gens ont de la difficulté à accepter l'amour de Dieu.
 
Il y a ceux qui pensent qu'ils doivent mériter l'amour de Dieu. Mais vous ne pouvez pas le mériter. Ou vous êtes du groupe macho, vous dites, tout ce truc à l'eau de rose, ces mamours, trop peu pour moi !
 
d / - Je vois très bien ce que vous voulez dire ... Mais détrompez-vous, l'amour de Dieu est un amour qui a du caractère. Ne le confondez pas avec un sentimentalisme béat. Un amour pour fillettes ! Si vous voulez savoir ce qu'est l'amour de Dieu, revoyez, " la Passion du Christ ". Là, vous avez un homme, un vrai. Un homme fort. Un homme qui a voulu endurer la torture impensable et la mort pour nous racheter de nos péchés.
 

6 - Laissez vos pensées s'imprégner de cela et commencez à aimer Dieu.

 
a / - Notre slogan était, ni Dieu ni maître. Chacun faisait ce qui lui semblait bon ... Que dit le Proverbes 3:7-8, « Crains l'Éternel, et détourne–toi du mal : Ce sera la santé pour tes muscles, Et un rafraîchissement pour tes os. »
 
b / - Dans le point de vue du monde, il n'y a pas de limite. Il n'existe pas de niveau absolu du bien et du mal. Le post-modernisme dit : " Puisqu'il n'y a pas d'absolu, toute morale est relative. Ce qui est mauvais pour toi, n'est pas forcément mauvais pour moi. "
 
c / - Il y a des voix qui s'élèvent aujourd'hui concernant les chrétiens intolérants qui veulent bourrer le crâne des gens avec leur croyance.
 
Dans la Bible il y a le bien et le mal ... Si chacun a sa propre définition de la moralité, il n'y a plus de barrage à ce qu'un individu peut faire. Ce sera l'escalade, hélas ! Pas dans le bon sens !
 
d / - L'unique solution, c'est un niveau absolu, qui ne varie pas. Et ce niveau est révélé dans la Bible. Le point de vue du post-modernisme est : Il y a toutes sortes de niveaux de morales, basés sur différentes cultures. Dans ce cas, les terroristes qui sont considérés par certains comme des héros, ont leur morale ... Les Nazis aussi avaient leur morale ...
 
e / - La Bible est la révélation de Dieu au monde, c'est en elle que nous trouvons la vérité absolue.
 

7 - Nous ne pouvons pas choisir le niveau qui nous plaît :

 
a / - Car dans ce cas, tout le monde va faire pareil. Et on n'en sortira jamais. Il est temps de soumettre notre pensée à Dieu.
 
b / - Si nous cessons de résister à Dieu, alors nous avons choisi le chemin de la victoire, le chemin de la soumission.
 
« Alors Ce sera la santé pour tes muscles, Et un rafraîchissement pour tes os. »
 
c / - Le pouvoir de la soumission, nous l'avons en Jésus Lui-même. Alors qu'Il approchait du moment de Sa mort, Il était décidé à soumettre Sa vie pour que nous puissions être pardonnés.
 
« Le Père M'aime, parce que Je donne Ma vie, afin de la reprendre. Personne ne Me l'ôte, mais Je la donne de Moi–même; J'ai le pouvoir de la donner, et J'ai le pouvoir de la reprendre: tel est l'ordre que J'ai reçu de Mon Père. » Jean 10:17
 
d / - La nuit qui précéda Sa crucifixion, Il soumit Sa volonté à celle de Son Père. Il dira :
 
« Mon Père, s'il n'est pas possible que cette coupe s'éloigne sans que Je la boive, que Ta volonté soit faite ! » Mat. 26:42. Sur la croix Jésus dira après des heures de souffrances et de brutalité : « Père, Je remets Mon esprit entre Tes mains. Et, en disant ces paroles, Il expira. » Luc 23:46.
 
e / - À Celui qui a soumis tout Son être pour toi, ne veux-tu pas te soumettre à Lui ? Vas-tu dire : " Aujourd'hui je Te soumets mes doutes, mes craintes, mes échecs et mon avenir, Seigneur. " Veux-tu dire : " Père, entre Tes mains je remets mon esprit, ma vie, mes pensées. Je me soumets à Toi." ?
 
Pierre Ségura
 
CVA Multimédia - 114 avenue du Taillan Médoc 33320 Eysines - Tél. 05 56 87 95 82




dimanche 11 août 2013

Elle se réveille au moment où l'on va lui prélever des organes !


Encore une révélation sur les méfaits des médecins américains par Mike Adams ...

Je l'avais déjà dit, ne pas donner ni recevoir d'organes de quelqu'un d'autre. En recevoir signifie acquérir le psychisme du receveur.

L'horreur : une patiente se réveille dans un hôpital de New York entourée de médecins essayant de prélever ses organes pour tirer profit des transplantations.
 
(NaturalNews) - J'ai prévenu plusieurs fois les lecteurs de NaturalNews à ce sujet depuis 10 ans : NE devenez PAS donneur d'organes ! Bien que vous puissiez en aider d'autres par bonté de cœur (littéralement), la sinistre vérité est que des médecins ici aux USA prélèvent systématiquement les organes de patients VIVANTS.
 
Et en voici une preuve supplémentaire. Vous allez trouver cette histoire vraie stupéfiante.
 

Se réveiller sur une table de prélèvement d'organes ...

 
Une femme nommée Colleen Burns a récemment ouvert les yeux en se retrouvant sur une table d'opération d'un hôpital de Syracuse (état de NY). Regardant autour d'elle, elle remarque qu'elle est le sujet d'une opération. Il s'avère que des médecins étaient sur le point de prélever ses organes et de les envoyer à d'autres chirurgiens qui les attendaient pour réaliser une transplantation sur d'autres patients.
 
Ce n'est pas une fiction. Cela a été rapporté par ABC News et plusieurs autres sources d'information. Cela s'est vraiment passé.
 
Et de quelle manière est-ce arrivé ? Les médecins ont faussement prononcé sa mort en déclarant frauduleusement qu'elle avait succombé à un " arrêt cardiopulmonaire " et à un " dommage cérébral irréversible ". Ce qui leur a donné une justification médicale pour commencer à ouvrir alors même que le cœur de la femme battait encore.
 
C'est un truc à savoir sur les dons d'organes : les médecins n'attendent pas que vous soyez réellement mort ! Au moins pas selon la définition normale de " mort ".
 
Vous voyez, vous et moi pensons que " mort " signifie que le cœur ne bat plus, que le cerveau ne fonctionne pas et que vous êtes sans vie. Mais les hôpitaux – qui génèrent d'immenses profits avec le trafic de transplantations d'organes – sont très motivés à vous déclarer " cliniquement mort " longtemps avant que vous ne le soyez vraiment.
 
Ils peuvent en fait vous déclarer " mort " même lorsque votre cœur bat encore et que vous avez toujours une activité cérébrale. Et ils le font souvent. Voilà comment bon nombre de prélèvements d'organes sont pratiqués en réalité en Amérique : des patients au seuil de la mort (mais pas vraiment morts) sont simplement " déclarés " morts, puis leurs organes sont rapidement enlevés, les tuant pour de bon.
 
C'est un crime qui se passe tous les jours en Amérique, où les hôpitaux ont été pris à maintes reprises sur le fait de participer à un trafic d'organes au marché noir.
 

Une industrie de plusieurs milliards de dollars

 
Le trafic d'organes est une industrie de plusieurs milliards de dollars. Des gens riches autour du monde sont toujours dans l'attente de nouveaux reins, de nouveaux foies, de nouveaux cœurs et d'autres parties du corps.
 
Et devinez qui gagne des sous sur toutes ces transplantations d'organes ? Les médecins, les hôpitaux et les sociétés pharmaceutiques, bien sûr. Les transplantations d'organes sont une industrie immensément profitable – largement parce qu'ils obtiennent gratuitement les organes. L'entourage des patients qui sont tués par ces médecins ne reçoit jamais d'argent pour les organes. Le fait que les patients fassent un " don " signifie en réalité qu'ils font don d'organes de très grande valeur pour un système de profit qui va tirer potentiellement des millions de dollars des organes d'un seul donneur.
 
Alors tandis que le patient donneur est assassiné pour ses organes, les médecins démarrent l'enlèvement et la transplantation des organes et s'enrichissent. Les receveurs de transplantations et les sociétés d'assurances santé paient très cher pour la chirurgie de transplantation et les profits se poursuivent parce que les receveurs doivent aussi payer pour des médicaments antirejet au long cours, tous à un prix fixé par monopole (bien sûr).
 
La vérité doit être dite, l'industrie de la transplantation d'organes n'est qu'une histoire de fric à tout prix. C'est un meurtre de patients, qui auraient pu autrement survivre, dans le but de prendre leurs organes et de gagner des millions de dollars en les transplantant chez d'autres patients ... patients qui n'ont habituellement que quelques mois à vivre même après la transplantation.
 

Les organes transplantés sont souvent en mauvais état ou infectés

 
Voici un autre vilain piège que l'industrie de la transplantation d'organes ne vous dira jamais : les organes qui sont transplantés chez d'autres patients sont souvent définitivement en mauvais état et très infectés.
 
Pour une autre preuve à ce sujet, prenons le cas de Colleen Burns, mentionnée ci-dessus. Elle a tenté de se suicider en prenant un mélange de médicaments. Selon les médecins, ce cocktail toxique de produits chimiques était fatal, et il l'a tuée (ils ont prononcé sa mort).
 
En même temps, ils ont insisté pourtant sur le fait que ses organes étaient suffisamment sains pour être transplantés sur un autre patient ! C'est pourquoi ils ont presque commencé à les prélever.
 
En d'autres mots, même les organes que les médecins jugent lourdement endommagés par des cocktails chimiques seront quand même transplantés chez d'autres patients ! (c'est 100 % exact).
 
Mais c'est encore pire que ça ...
 

Les organes transplantés sont souvent truffés de maladies : hépatite, virus à discrétion, maladie de la vache folle et pire !

 
Il n'y a effectivement aucune norme de qualité dans l'industrie de la transplantation d'organes. Si l'organe fonctionne toujours d'une manière ou d'une autre, il est " assez bon " pour être collé sur un patient même si cet organe peut en réalité le tuer.
 
L'une des raisons pour lesquelles les patients transplantés meurent souvent si rapidement après avoir reçu un transplant est que les organes qu'ils reçoivent sont des bombes de maladies à retardement.
 
Introduire un cœur ou un rein malade dans le corps de quelqu'un, par exemple, peut soudain infecter cette personne avec des centaines ou même des milliers de virus et de maladies transmises par le sang qui submergent leur système immunitaire affaibli. C'est encore aggravé par les médicaments antirejet qui, par définition, entraînent une suppression extrême de la fonction immunitaire.
 
Donc au moment exact où de nouvelles maladies sont introduites dans le corps du receveur d'organes, son système immunitaire est ébranlé par les médicaments antirejet. C'est sans surprise la recette des catastrophes et une raison pour laquelle tant de patients meurent si vite après réception des organes d'un " donneur ".
 

Un vétéran de la guerre d'Irak tué par une transplantation de poumons atteints de cancer

 
En exemple de ce que je viens de décrire, en 2009, un vétéran de la guerre d'Irak nommé Matthew Millington a reçu une transplantation d'un poumon qui était atteint d'un cancer à évolution rapide.
 
Il n'est pas étonnant qu'il soit mort moins de 10 mois après. Les médecins et chirurgiens de sa transplantation l'ont-ils remboursé pour ce travail bâclé ? Bien sûr que non ! Les transplantations d'organes ne sont pas garanties et on vous donne un organe malade, endommagé ou largement infecté qui va vous tuer. (Mais vous allez quand même payer !)
 
Il y a en gros 100,000 personnes aujourd'hui en attente de transplantations d'organes aux USA. Mais il n'existe qu'un petit nombre d'organes disponible dans une année donnée, les médecins sont donc sous une intense pression pour :
  1. Prélever des organes de gens qui ne sont pas encore morts.
  2. Utiliser N'IMPORTE QUEL organe qu'ils peuvent trouver, même des organes atteints de maladies.
De nouveau, ce sont les sales petits secrets de l'industrie de la transplantation d'organes dont aucun médecin ne vous parlera. Attendez-vous à n'entendre que des dénégations si vous posez une question aux médecins transplanteurs.
 

Il est nécessaire que davantage de donneurs sains meurent subitement

 
L'autre handicap auquel fait face l'industrie de la transplantation est que les gens sains qui prennent soin de leur corps grâce à la nutrition et à l'exercice physique n'ont pas tendance à mourir très souvent. Le type de personne à mourir plus probable (et donc plus propice à donner des organes) sont les alcooliques, les accros à la drogue, les obèses et les malades en général. Alors voilà le genre d'organe rendu disponible pour la transplantation : de méchants foies " graisseux " et des poumons cancéreux, par exemple.
 
Idéalement, l'industrie de la transplantation aimerait voir beaucoup de jeunes en bonne santé décapités dans des exercices militaires ou des accidents d'automobiles. Cela fournirait un approvisionnement frais d'organes sains qui vaudraient le coup. En Chine, bien sûr, c'est pourquoi les membres du Falun Gong sont habituellement arrêtés et emprisonnés : ils suivent des régimes très sains et ont donc des organes de grande qualité qui peuvent être prélevés avec profit sur les prisonniers politiques.
 
Pratiquer l'arrestation de gens, les emprisonner et parfois les tuer pour leurs organes est bien plus répandu que vous ne l'imaginez. Comment supposez-vous que Steve Jobs a obtenu un nouveau foie si rapidement, alors que des milliers d'autres gens en attendaient un ? Il l'a acheté. Tiens, pensez-vous vraiment que Steve Jobs soit resté en file d'attente comme tous les autres et qu'un foie soit apparu magiquement beaucoup plus vite que pour quelqu'un d'autre ?
 

Consentement présumé

 
Il existe une offensive mondiale pour prélever les organes de quiconque n'exprime pas explicitement son refus. Ces lois sont appelées lois de " consentement présumé " et elles n'existent que pour fournir un approvisionnement en organes humains frais qui vont générer des milliards de dollars de profit pour une industrie psychopathe à l'esprit criminel.
 
Comme l'explique un article du Journal Médical britannique de 2011, ces lois de consentement présumé signifient que des médecins peuvent commencer à prélever les organes de votre femme, de vos enfants ou d'autres proches sans même demander la permission aux membres de la famille !
 
Comme l'explique cet article :
 
Le consentement présumé est connu autrement comme système de " dérogation " et signifie que sans le souhait express exprimé de ne pas être donneur d'organes, on suppose qu'il y a consentement. Ce peut être dans le détail connu comme une " dérogation à la dure " où la famille n'est pas consultée.
 
Il existe même un site web à ce sujet – PresumedConsent.org – qui emploie un beau langage fleuri et une imagerie bien-pensante pour cacher le fait de pousser les médecins à prononcer davantage de " mort " de patients et à prendre leurs organes pour assurer chaque année des millions supplémentaires de dollars à l'industrie de la transplantation.
 
Nous parlons ici d'un prélèvement coercitif d'organes pour alimenter le trafic.
 
Pensez-y la prochaine fois qu'on veut vous faire remplir un papier où est écrit, " Voulez-vous être donneur d'organes ? "
 
Vous n'avez qu'à répondre : "Non merci. Je préfère que les médecins essaient en fait de me garder en vie."
 
Ne donnez aux médecins aucune incitation à vous tuer. Ils tuent déjà assez de malades sans le faire exprès.
 
Croyez-moi : dites NON au don d'organe. Si vous voulez vraiment aider les gens, apprenez-leur à protéger les organes que Dieu leur a déjà donnés grâce aux super-aliments, la nutrition, l'exercice et la vie saine.
 
 
Traduit par le BBB.
 



mercredi 7 août 2013

14 Choses que disent vos pieds sur votre santé


14 Choses que disent vos pieds sur votre santé

Cher lecteur,
 
Examiner vos pieds est très instructif sur votre état de santé.
 
À deux, ils contiennent un quart de vos os, et chacun compte 33 articulations, 100 tendons, muscles, ligaments, et d'innombrables nerfs et vaisseaux sanguins reliés au cœur, à la moelle épinière et au cerveau.
 
Laisser un problème s'installer sur vos pieds peut avoir des conséquences inattendues, par exemple vous faire gagner du poids parce que vous marcherez moins, ou provoquer des douleurs parce que vous adoptez une posture qui ne vous est pas naturelle. Vous augmentez aussi votre risque de chute et de fracture.
 
Il faut donc prendre au sérieux les signaux suivants que vos pieds peuvent vous envoyer :
 

Pieds douloureux

 
Je ne parle pas ici des douleurs de celui qui, chaussé de bottes en caoutchouc, a marché 100 km sur une route goudronnée. Non, il s'agit plutôt de la femme sédentaire de 55 ans qui se plaint de douleurs répétitives aux pieds.
 
Parce que les pieds comptent tant de petits os, vous pouvez souffrir sans le savoir de fractures du pied dues à la fatigue. Ces fractures « discrètes » ne se font pas forcément remarquer et peuvent n'être découvertes qu'après plusieurs mois ! Une personne stoïque malgré la douleur est capable de marcher avec un os du pied fracturé.
 
Si ce genre de fractures se répète fréquemment chez une personne, c'est le signe d'une baisse de la densité osseuse (ostéopénie). C'est un problème caractéristique chez les femmes de plus de 50 ans.
 
Dans d'autres cas, ces fractures à répétition trahissent un déficit en vitamine D, une difficulté à absorber le calcium ou encore de l’anorexie.
 

Disparition des poils sur vos orteils

 
Les poils disparaissent en cas de mauvaise circulation sanguine, ce qui résulte souvent d'une maladie vasculaire. Dans ce cas, l'artériosclérose (durcissement des parois des artères) empêche le cœur d'irriguer convenablement les extrémités des membres. Le corps concentre alors ses efforts sur l'irrigation des parties vitales. Vous l'aurez compris : les poils de pieds n'ont pas la priorité.
 
D'autres signes trahissent une mauvaise circulation sanguine dans les pieds : tâtez votre pouls sur le dessus de votre pied et vous ne sentez rien. Lorsque vous vous tenez debout, votre pied prend une teinte rouge écarlate et luisante. Soulevez-le et il devient aussitôt blanc. La plupart du temps, les personnes savent déjà qu'elles ont des troubles cardiovasculaires (artère carotide, maladie du cœur) mais elles n'ont pas encore constaté les effets.
 
Pour améliorer votre circulation sanguine, inutile de dire qu'il faut absolument soigner les problèmes cardiovasculaires à l'origine. En ce qui concerne les poils sur vos orteils, ils repoussent, mais ce n'est sans doute pas le plus important.
 

Peau sèche et qui pèle

 
Même si la peau de vos mains et de votre visage est impeccable, ne négligez pas la peau de vos pieds. Les mycoses et les infections fongiques ne sont pas le privilège des champions olympiques.
 
Une peau sèche et irritée peut ensuite se cloquer. Puis, lorsque les cloques se percent et la peau pèle, l'infection se propage. Les mycoses apparaissent avant tout entre les doigts de pieds et peuvent ensuite se propager à d'autres parties du corps où l'on est susceptible de se gratter, comme les aisselles ou l'entre-jambes.
 
Les cas bénins peuvent être soignés simplement : lavez-vous fréquemment les pieds et veillez à bien les sécher. Faites des bains de pied d'eau froide, dans laquelle vous ajoutez du bicarbonate de soude et de l'eau oxygénée, qui tuent les champignons. Ensuite, maintenez vos pieds au sec en utilisant de la poudre de talc dans vos chaussettes et vos chaussures. Si vous n'observez aucune amélioration après deux semaines, demandez à votre médecin de vous prescrire un traitement antifongique oral ou local.
 

Ongles de pieds incurvés comme une cuillère

 
Cette déformation particulière des ongles trahit souvent un grave déficit en fer (anémie). Conséquence de ce manque de fer, le sang contient peu d'hémoglobine, une protéine riche en fer qui transporte l'oxygène à travers le corps. On tend à manquer de fer en cas d'hémorragies internes (par exemple un ulcère), ou lors de menstruations intenses.
 
Si vous faites de l'anémie, vous remarquerez aussi que vos pieds sont souvent froids, que les ongles peuvent être cassants et que le dessous des ongles de pieds et de mains est particulièrement pâle. Souvent, l'anémie s'accompagne de vertiges, de maux de tête, de fatigue intense et d'un souffle court.
 
Une analyse des globules rouges permettra d'identifier l'origine de l'anémie. Il suffit généralement de modifier légèrement son régime et de faire une cure de fer et de vitamine C sous forme de compléments alimentaires. Notez que la vitamine C aide à fixer le fer.
 

Orteils boursoufflés aux extrémités

 
Si le bout des orteils est anormalement enflé au point que les ongles commencent à ressembler à des loupes, il s'agit d'un cas d'Hippocratisme digital, du nom d'Hippocrate, qui avait décrit ce phénomène il y a plus de 2000 ans. C'est un signe de maladies pulmonaires, comme le cancer du poumon, de maladies cardiaques ou gastro-intestinales, comme la Maladie de Crohn.
 
Le phénomène de d'Hippocratisme digital s'observe également sur certains doigts qui prennent la forme de baguettes de tambour.
 

Crampes aux pieds

 
Cette contraction violente d'un muscle vous prend subitement tel un coup de poignard. Habituellement, elle intervient lors d'un effort physique intense ou lorsque vous être déshydraté.
 
Cependant, si les crampes vous prennent fréquemment, c'est que vous manquez de calcium, de potassium ou de magnésium. Alors, mangez plus de légumes, buvez de l'eau Contrex ou Hépar (riches en minéraux) et, avant de vous coucher, étirez bien vos pieds.
 

Pieds glacés

 
Ce sont surtout les femmes qui sont atteintes du « syndrome des pieds glacés » – au grand dam de leur conjoint. Chez les femmes de plus de 40 ans, les pieds froids sont liés à un problème de thyroïde, cette glande qui régule la température et le métabolisme du corps. Il peut également s'agir d'une mauvaise circulation sanguine.
 
Des médicaments existent pour les problèmes de thyroïde. Cela dit, le remède le plus efficace aux pieds froids est la bonne vieille paire de chaussettes en laine. J'entends déjà les mêmes conjoints cités plus haut rétorquer que les chaussettes constituent aussi le meilleur remède à l'amour.
 
Malheureusement, en matière de pieds froids, il semble qu'il n'y ait pas de remède qui soit efficace et joli.
 

Vieilles chaussures

 
Attention ! Votre santé est en danger si vos chaussures ont plus d'une paire d'années ou que vos baskets ont plus de 500 km au compteur.
 
Les spécialistes insistent sur le fait que les vieux souliers n'apportent plus aux pieds le support nécessaire. Conséquence : les douleurs aux talons, les cloques et les oignons s'accumulent. Et dans ce cas, vous avez une chance sur deux que vos souliers soient en cause.
 
Ces problèmes touchent principalement les personnes âgées qui s'attachent à leurs chaussures de toujours, qui paraissent encore fraîches de l'extérieur mais qui manquent de flexibilité, de support ou de maintien.
 

Ongles de pieds repoussants

 
Si vos ongles de pieds s'épaississent, puis deviennent jaunes et hideux, il s'agit probablement d'une infection fongique sous l'ongle appelée onychomycose. Elle peut s'installer et se développer sur plusieurs années sans que vos ongles ne changent d'aspect ni que vous ne ressentiez de douleurs. Au stade suivant, vos ongles commencent à devenir jaune puis noir et à dégager une odeur nauséabonde. À ce stade avancé, l'infection peut même se propager aux autres orteils ainsi qu'aux mains.
 
Les personnes vulnérables à ce genre d'infection sont celles atteintes de candidose, de diabète, de maladies auto-immunes (comme la polyarthrite rhumatoïde) ou de troubles de la circulation. Dans les cas graves, les produits antifongiques sans ordonnance ont peu de chance de venir à bout de l'infection.
 

Votre gros orteil prend des allures inquiétantes ?

 
Pensez à la goutte ! Cette maladie qui semble appartenir à une autre époque continue à sévir sans qu'on puisse déterminer son origine. Notez également qu'elle n'est pas réservée aux hommes âgés.
 
Imaginez-vous un matin, vous vous réveillez avec une douleur chaude au gros orteil. Vous vous dégagez de vos draps pour l'inspecter à la lumière et vous découvrez qu'il est rouge violacé. Dans trois quart des cas, la goutte s'installe de cette façon, sans prévenir.
 
La goutte est une forme d'arthrose qui résulte d'un excès d'acide urique, une substance naturelle. À basse température, l'acide urique forme des cristaux en forme d'aiguilles qui s'installent dans les articulations. Or le gros orteil est la partie la plus froide du corps car la plus éloignée du cœur, ce qui en fait une région propice à la formation de ces cristaux. Voilà pourquoi la goutte s'attaque d'abord à votre gros orteil.
 
Par la suite, cette maladie peut se propager au coup-de-pied, au talon d'Achille, au genou et au coude.
 

Pouah ! Quelle odeur !

 
Même si l'odeur que peuvent dégager les pieds paraît alarmante, il est rare qu'elle indique que quelque chose va mal, en dehors d'un simple problème d'hygiène.
 
Chaque pied possède 250 millions de glandes sécrétant de la sueur. C'est pourquoi les pieds transpirent plus que toute autre partie du corps. Ajoutez à cela les chaussettes et les souliers qui les enveloppent soigneusement. Au final, vous obtenez une vraie cocotte-minute où l'humidité dépasse celle des bains turcs et où les bactéries prospèrent plus vite que dans un vieux morceau de roquefort. Après cela, ne vous étonnez plus d'avoir les pieds qui sentent le fromage !
 
Un conseil : privilégiez les matières naturelles comme les chaussettes en coton, changées tous les jours, et les souliers à semelle de cuir qui évacuent mieux l'humidité que les matières synthétiques.
 

Des doigts de pieds tricolores

 
Par temps froid, la Maladie de Raynaud a pour effet de changer la couleur de vos doigts de pieds. Ils deviennent d'abord blancs, puis bleus, puis rouges avant de reprendre leur couleur naturelle. Le mécanisme est encore mal compris, mais il est lié aux vaisseaux sanguins des orteils qui se contractent momentanément, induisant un changement de teinte. Autre conséquence, les doigts de pieds sont glacés et engourdis. Les mêmes phénomènes s'observent sur les doigts, les lèvres, le nez et les lobes des oreilles.
 
La Maladie de Raynaud touche particulièrement les femmes, les habitants des pays froids et les personnes très stressées. Certains traitements parviennent à atténuer ses effets en dilatant les vaisseaux sanguins.
 

Pieds engourdis

 
Ne pas sentir ses pieds ou avoir des fourmis dans les pieds sont les signes que votre système nerveux dans cette région est endommagé. Il peut y avoir plusieurs causes, notamment le diabète, la chimiothérapie ou encore l'excès d'alcool (présent ou passé).
 
Les sensations de brûlures ou de picotements peuvent aussi apparaitre dans les mains avant de gagner les bras ou les jambes. La perte de sensibilité donne l'impression de porter en permanence des gants lourds ou des chaussettes en laine épaisse.
 
Un médecin vous aidera à identifier la cause de votre perte de sensibilité. Malheureusement, les médicaments antidouleurs seront sans doute la seule solution qu'il aura à vous offrir.
 

Une plaie qui ne cicatrise pas

 
C'est un symptôme du diabète. L'augmentation du taux de sucre dans le sang induit des dégâts sur les cellules nerveuses du pied, ce qui signifie que vous perdez en sensibilité. Les irritations, égratignures et entailles sous le pied passent alors inaperçues, surtout si le diabète n'a pas encore été diagnostiqué. Si l'on ne soigne pas la blessure, elle peut s'infecter et même conduire à l'amputation.
 
Attention donc aux plaies suintantes et malodorantes, car elles signalent que la blessure peine à cicatriser. Et si vous êtes diabétique, veillez à inspecter la plante de vos pieds tous les jours !
 
À votre santé !
 
Jean-Marc Dupuis
 



samedi 3 août 2013

Comment lui dire « je t'aime » ?

 

Comment lui dire « je t’aime » ?

 

Selon une étude publiée dans la revue médicale American Journal of Epidemiology, les hommes qui pensent que leur femme ne les aime pas ont trois fois plus de risque que les autres de développer un ulcère. (1)
 
D’autre part, sur mille femmes à qui l’on venait de diagnostiquer un cancer du sein, on a recensé deux fois plus de décès au bout de cinq ans parmi celles qui ont assuré recevoir peu d’affection dans leur vie. (2)
 
Enfin, parmi les hommes souffrant de maladie cardiaque, ceux qui s’estiment aimés par leur femme présentent deux fois moins de symptômes que les autres, a indiqué une autre étude. (3)
 
Si vous posez la question à un médecin, il vous donnera des explications scientifiques à ça. Il vous expliquera que notre cerveau et nos émotions jouent un rôle majeur sur notre rythme cardiaque et notre système immunitaire, qui est dirigé par les hormones produites par l’hypophyse, une glande dans le cerveau.
 
Et c’est vrai : les idées noires, le sentiment de ne pas être aimé, perturbent la réponse immunitaire, mettent les artères sous pression, et entraînent la production d’acides dans l’estomac, qui peuvent favoriser un ulcère. Réciproquement, se sentir bien, et en particulier se sentir aimé (par son conjoint mais aussi par les autres membres de sa famille et ses amis) stimule les capacités d’auto-guérison du corps.
 
Mais finalement, peu importe pour vous, cher lecteur. La question urgente, ce ne sont pas les mécanismes, c’est : comment exprimer votre amitié ou votre amour aux personnes qui vous entourent, et en particulier à celles qui souffrent ou qui sont malades, pour les aider à guérir ?
 
Car le problème, bien souvent, n’est pas tant que nous manquons d’amour pour les autres, mais plutôt que nous peinons à trouver les moyens justes de l’exprimer.
 

Les cinq langages de l’amour

 
Selon le psychologue et thérapeute de couples Gary Chapman, nous n’avons pas tous le même moyen d’exprimer notre amour et cela peut provoquer de dramatiques malentendus. Il existe cinq façons d’exprimer son amour : (4)
 
Chez les uns, ce sont les paroles valorisantes (langage n°1) : « Tu es superbe avec cette tenue »; « Ton repas est délicieux »; « Tu es un très bon bricoleur »; « Je te remercie pour l’aide que tu m’apportes … ».
 
Chez les autres, ce sont les moments de qualité (langage n°2), c’est-à-dire des moments où l’on stoppe toute activité pour s’occuper de l’autre, en allant au restaurant ou en se promenant juste à deux.
 
Certains sont plus sensibles aux cadeaux (langage n°3), qui sont bien sûr un excellent moyen de dire « je t’aime ». Les cadeaux n’ont pas besoin d’être onéreux. Cela peut-être un bouquet de fleurs ou le tee-shirt qui lui avait plu dans la vitrine mais qu’il n’avait pas osé acheter. Les enfants n’hésitent d’ailleurs pas à nous montrer qu’ils nous aiment en nous offrant un bricolage fait de leur main ou un bouquet de fleurs cueillies dans les champs.
 
Rendre service (langage n°4) est une clé qui marche particulièrement bien pour d’autres. Gary Chapman explique : « J’entends par là tout ce qui, à votre connaissance, ferait plaisir à votre conjoint : cuisiner, mettre la table, passer l’aspirateur, nettoyer, changer les couches du bébé, repeindre la chambre à coucher, entretenir la voiture. » (pages 78-79).
 
Enfin, le cinquième langage, c’est bien sûr le toucher physique, les caresses, pas seulement à visée sexuelle : main posée sur celle du conjoint au moment du café, être assis l’un contre l’autre en regardant la télévision, s’embrasser à chaque feu rouge …
 
Pour être sûr que votre amour soit évident pour ceux que vous aimez, vous devez vous assurer que vous utilisez bien le ou les langages qu’ils comprennent !
 
Jeux pour déterminer quel est votre langage, et celui de votre conjoint
 

Le jeu du réservoir plein :

 
L’un dit à l’autre, et pour chaque langage (paroles valorisantes, moments de qualité, services rendus, cadeaux, caresses) : « Sur une échelle graduée de 0 à 10, à quel niveau de remplissage estimes-tu ton réservoir émotionnel ? » Après la réponse, demander « que puis-je faire pour faire monter le niveau ? » Inverser les rôles de manière à ce que chacun ait son réservoir émotionnel plein.
 
Pour aller plus dans le détail, chacun peut ensuite se poser les questions suivantes :
  1. Qu’est-ce qui me blesse le plus dans ce que mon conjoint fait ou omet de faire ?
  2. Qu’ai-je le plus souvent réclamé à mon conjoint ?
  3. Quelle est ma façon d’exprimer généralement mon amour à mon conjoint ? Si, par exemple, vous choisissez d’habitude de lui rendre service, il est probable que vous estimerez son amour au nombre de fois où, lui aussi, vous a rendu service. Mais n’a-t-il pas plus souvent cherché à exprimer son amour par un des quatre autres moyens, sans que vous n’y prêtiez assez d’attention ? (paroles valorisantes, moments de qualité, cadeaux, caresses ?).
Enfin, posez-vous la question : quel serait le conjoint idéal pour moi ? Si j’avais le conjoint parfait, quelles seraient ses qualités ? Le portrait de ce conjoint vous indiquera le ou les langages auxquels vous êtes le plus sensible.
 
Si vous avez l’impression d’avoir connu des jours heureux avec votre conjoint, et que les choses ont changé, demandez-vous : « À l’époque, qu’est-ce que j’aimais particulièrement chez mon conjoint ? Que disait-il, que faisait-il qui nourrissait mon désir d’être près de lui ? » Ces souvenirs peuvent vous donner une idée de ce qui était le langage d’amour qui vous parlait le plus clairement.
 

Les langages de l’amour s’appliquent aussi aux enfants

 
Les paroles valorisantes sont faciles à trouver quand l’enfant est tout petit. Mais la communication entre un adulte et un enfant risque vite de s’appauvrir de façon tragique si l’on n’y prend garde.
 
« Ta journée s’est bien passée ?  
- Oui !
- Tu aimes bien ta maîtresse, cette année ?
- Ça va.
- Tu t’es fait des copains ?
- Oui !
- Ils sont gentils ?
- Oui !
- C’est bientôt les vacances. Tu es content ?
- Ah oui !
- Et tu as eu de bonnes notes cette année ?
- Parfois oui, mais pas toujours.
- Et tu fais toujours du foot ?
- Oui !
- Bon, c’est bien. » 
 
Cette façon de « communiquer » avec son enfant est évidemment catastrophique à long terme car c’est une fausse communication. L’enfant n’apprend rien, l’adulte non plus. Pas d’échange, pas d’enrichissement mutuel, pas d’émotion qui passe : aucune relation ne se construit, donc.
 
Un moyen beaucoup plus efficace de démarrer la conversation avec un enfant, y compris s’il est tout petit, est de lui faire part en toute simplicité, et bien sûr avec la retenue qui s’impose, de choses intéressantes de votre vie : « Bonsoir Soraya, j’espère que ta journée s’est bien passée. De mon côté, je suis arrivée en retard au travail ce matin parce qu’il y avait un terrible accident sur la route (blablabla …). Au bureau, un client furieux m’a téléphoné : on lui avait livré une plante tropicale à la place d’une perceuse électrique (blablabla …). »
 
Vous verrez que l’enfant ne perdra pas une parole des « aventures » que vous lui confierez et, très probablement, il se mettra à parler spontanément des choses qui sont importantes pour lui, sans que vous ayez à lui tirer les vers du nez, lorsque vous vous arrêterez.
 
Les moments de qualité : cela peut consister bien entendu, à accepter de faire un jeu avec lui qu’il aime beaucoup, voire faire une sortie avec lui, mais le moyen le plus efficace est de consacrer un peu de temps (et de réflexion …) à lui faire découvrir une chose importante de votre existence, par exemple, votre métier.
 
Trop d’enfants n’ont aucune idée concrète de ce en quoi consiste vraiment la profession de leurs parents. Pourtant, même si votre activité est particulièrement difficile à concevoir pour un petit (chef de projet webmarketing, par exemple), réfléchissez et vous vous apercevrez qu’il y a malgré tout de nombreuses « petites » choses que vous faites souvent et qu’un enfant peut parfaitement comprendre. Prendre le temps d’introduire ainsi un enfant à cette partie de votre vie est un moyen fantastique de le faire grandir.
 
Les cadeaux : vous me permettrez de me passer de commentaire sur ce sujet, à une époque où il ne semble pas que les enfants manquent de cadeaux, bien au contraire …
 
Les services rendus : si pour certains enfants les baigner, les habiller, laver leur linge, les aider à faire leurs devoirs, réparer leur vélo, leur préparer le petit déjeuner le matin est normal, pour d’autres, c’est aussi l’expression de l’amour de leurs parents.
 
Le toucher physique : vaste sujet, passionnant. On sait aujourd’hui que les bébés prématurés qui ne sont pas régulièrement caressés ne grandissent pas. Les enfants adorent se blottir, se nicher, se faire gratter et cela fait partie de leurs besoins physiologiques. Le problème se corse à l’adolescence mais, en insistant un peu, vous pouvez parvenir à convaincre votre adolescent des bienfaits du massage dorsal par exemple.
 
Autant de façons de faire grandir l’amour dans votre famille et votre entourage, et donc la bonne santé !
 

Sources :

 
  1. J. H. Medalie, K. C. Stange et coll., in American Journal of Epidemiology, 1992, vol. 136.
  2. P. Reynolds, P. T. Boyd et coll., in Cancer Epidemiology Biomarkers & Prevention, 1994, vol. 3.
  3. J. H. Medalie and U. Goldbourt, in American Journal of Medicine, 1976, vol. 60.
  4. Gary Chapman, Les Cinq Langages de l’Amour, Les actes qui disent je t’aime, 1997.



Louange

Louange hébraïque

Une voix qui avertit.

Radio Musique Messianique

Nombre total de pages vues