Diffusions LIVE Chaque Shabbat 13h15 Parasha et 16h Culte (Heure Belgique)

lundi 7 mai 2012

Une Maison de Prière par Chip Brogden


« Jésus entra dans le temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple; Il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons. Et Il leur dit: Il est écrit: « Ma maison sera appelée une maison de prière. » Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs. » (Matthieu 21:12,13)

Dans ce texte, Jésus fait référence à deux passages des Écritures. Le premier est Esaïe 56:7: « Je les amènerai sur Ma montagne sainte, et Je les réjouirai dans Ma maison de prière; Leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur Mon autel; Car Ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples. »

Initialement, la promesse était pour la nation d'Israël, mais finalement, elle s'est accomplie dans l'Église. Le temple de Dieu à Jérusalem n'a jamais pu être une maison de prière pour « toutes les nations »; seuls les juifs étaient autorisés à y entrer (Actes 21:28). Les archéologues ont trouvé des marques sur le sol autour des limites du Temple portant cette inscription: « tout étranger qui ignore l'avertissement et va au delà de ce point ne pourra s'en prendre qu'à lui-même pour la mort qui sera sa punition. » Donc le passage d'Ésaïe n'a jamais été accompli en Israël, mais il s'est accompli dans l'Église, en tant que sainte nation de prêtres (1 Pierre 2:9).

Jésus fait également référence à Jérémie 7:11: « Est-elle à vos yeux une caverne de voleurs, cette maison sur laquelle Mon nom est invoqué?» Le temple physique en était arrivé à représenter autre chose que ce pour quoi il avait été créé. Ainsi le Seigneur Jésus démontre, en paroles et en actes, qu'Il ne considère plus le temple physique comme étant Sa Maison, mais l'appelle un « repaire de voleurs ». En conséquence, Il établit une nouvelle Maison, construite sur une fondation qui est Lui-même (Matthieu 16:18).

Aujourd'hui nous savons que le Corps du Christ est le temple de Dieu (1 Pierre 2:5,6). En tant que telle, l'Église se tient sur la Terre devant Dieu et au nom des hommes. Une de ses tâches est d'être une maison de prière pour toutes les nations. Cela signifie que l'Église est un endroit où les gens de toutes les nations peuvent trouver la communion avec Dieu, et où des prières sont offertes à Dieu au nom de toutes les nations. C'est sur cette seconde signification que nous voulons concentrer notre attention.

Le Privilège Exécutif de L'Église


La prière est basée sur la communion et l'amitié avec Dieu. C'est le fondement de toutes les prières, supplications, intercessions, et remerciements. Nous ne pouvons pas vraiment prier si notre prière n'est pas basée sur notre relation avec Dieu. C'est ce qui fait la différence entre l'Église et beaucoup de religions qui traitent la prière comme une formalité impersonnelle que l'on doit pratiquer d'une façon cérémonielle et détachée. Notre prière est tellement plus que cela, mais en même temps, elle va plus loin que la communion et l'amitié. Elle inclut la communion avec Dieu, mais inclut également le discernement de Sa Volonté, être d'accord avec, l'appeler de nos voeux, et s'y soumettre nous-mêmes (c'est la clé) POUR PERMETTRE qu'elle se réalise. En fait, connaître ce que le Seigneur veut et ce qu'Il fait est un des privilèges qui découle du fait d'être un ami de Dieu (Jean 15:15; Genèse 18:17; Exode 33:11a).

Dieu a décidé qu'Il n'agira pas indépendamment des prières des saints. Nous savons que sans Lui, nous NE POUVONS RIEN FAIRE. Nous devons également savoir qu'indépendamment de nous, Dieu NE FERA RIEN. Ainsi Il nous demande de prier « Que Ton règne vienne; que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel (Matthieu 6:10). » Dieu a de l'intérêt pour la Terre, et invite l'Église à se joindre à Lui pour permettre à Sa volonté de se réaliser. Dans quel but prions-nous? Que le Royaume de Dieu et la Volonté de Dieu soient manifestés sur la Terre. Dans le Ciel, la volonté de Dieu et le Royaume de Dieu sont déjà établis (Psaumes 119:89). Bien que Dieu ait tout placé sous les pieds de Jésus-Christ, ici bas sur la Terre, nous ne voyons pas encore que toutes les choses Lui soient soumises (Hébreux 2:8). Il y a un fossé qui existe entre l'Objectif avoué de Dieu d'avoir « toutes choses en Christ » et la vie sur la Terre telle que nous la voyons aujourd'hui.

L'Écriture reconnaît qu'aujourd'hui, nous ne voyons PAS ENCORE que toutes choses Lui soient soumises. Je dois dire que je trouve cette expression « PAS ENCORE » terriblement excitante! « PAS ENCORE » signifie que quelque chose est prévue pour tout ce qui reste insoumis au Seigneur Jésus Christ. La présence de l'expression « PAS ENCORE » signifie que Sa manifestation est inévitable, et la futilité de la résistance est illustrée pour nous dans le Psaumes 2:

« Pourquoi ce tumulte parmi les nations, Ces vaines pensées parmi les peuples? » (v.1)

« Ces pensées vaines » est la croyance erronée que les nations du monde peuvent d'une façon ou d'une autre échapper à l'accomplissement inévitable de « toutes les choses en Christ ». David voit clairement le Christ régnant sur les nations avec une verge de fer. Là encore, c'est une réalisation future, mais cela jette une nouvelle lumière sur ce que signifie « combler le fossé » dans la prière. Ce n'est pas simplement combler le fossé entre Dieu et l'homme. Dans un sens très réel, l'Église est le moyen par lequel le fossé entre la Volonté de Dieu et la Réalité Terrestre est comblé, jusqu'à ce que Christ ait la prééminence sur toutes choses (Colossiens 1:15-18). En ce jour, NOUS VERRONS que toutes les choses Lui auront été soumises. Pouvons-nous déjà imaginer à quoi cela ressemblera, et à ce qui sera nécessaire pour emmener les nations du monde à ce point?

Un mot de mise en garde: nous devrions abandonner l'idée que cela peut être réalisé simplement en élisant des chrétiens aux plus hauts postes de chaque nation. Une telle pensée est fausse. L'Église n'est pas en train de prendre la relève sur la Terre, mais elle héritera la Terre par l'humilité et la soumission au Christ en tant que Tout en Tous, et non en s'accaparant la puissance ou le gouvernement terrestre (Psaumes 37).

« Nous ne voyons PAS ENCORE que toutes choses Lui soient soumises; MAIS nous voyons Jésus. » Nous ne vivons pas par ce que nous voyons, mais nous vivons par la foi. Ce serait une erreur de penser que simplement parce que l'on ne voit PAS ENCORE que toutes choses soient soumises au Christ, alors Il n'est pas réellement le Seigneur de tout. Cette erreur coûteuse causera la perte des multitudes. Nous ne prétendons pas voir quelque chose qui n'existe pas en réalité; oui, nous reconnaissons que nous ne voyons PAS ENCORE que toutes choses Lui soient soumises, les choses vont mal, et vont probablement s'aggraver; MAIS nous voyons JÉSUS, et pour le chrétien qui recherche d'abord le Royaume de Dieu, cette révélation est suffisante. Vous pouvez contredire chaque fait et argumenter avec Christ, mais nous voyons Qui Il est par révélation, et par révélation nous savons que ce qui se passe sur la Terre insoumise aujourd'hui sera remis en ordre quand Christ et Son Royaume seront manifestés dans toute la création.

L'Église est censée représenter sur la Terre ce que signifie la prééminence du Christ, et reste sur la Terre comme le moyen par lequel Dieu peut trouver une expression de Son Dessein. Par conséquent, les chrétiens ne sont pas immédiatement enlevés au Ciel quand ils sont sauvés. Au lieu de cela, nous restons sur la Terre en tant que sel et lumière (Matthieu 5:13,14), le sel étant un moyen de conservation et la lumière un témoin à la Vérité. Quelle Vérité? Que Jésus-Christ est Seigneur, non simplement dans le Ciel, mais sur la Terre, car:

« [Dieu] l'a déployée en Christ, en Le ressuscitant des morts, et en Le faisant asseoir à Sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. Il a tout mis sous Ses pieds, et Il L'a donné pour chef suprême à l'Église, qui est Son corps, la plénitude de Celui qui remplit tout en tous. » (Ephésiens 1:20-23)

Quand nous voyons cela, quand nous centrons nos prières autour de cela, et quand nous vivons nos vies de manière à montrer que nous le croyons, que nous en démontrons la réalité QUOIQUE NOUS NE LE VOYONS « PAS ENCORE », alors nous soutenons correctement le Témoignage de Jésus sur Terre.

Quelques Considérations à Faire


Quelqu'un pourrait demander, si Dieu veut que Son Royaume vienne et que Sa Volonté soit faite, pourquoi ne le fait-Il pas tout simplement Lui-même? Pourquoi devons-nous prier pour cela afin que cela s'accomplisse?

Il y a beaucoup d'autres questions du même genre qui pourraient être posées. Par exemple, le Seigneur nous dit que nous devrions prier pour notre pain quotidien (Matthieu 6:11). Mais si le Seigneur nous aime et nous promet de pourvoir à nos besoins, pourquoi devrions-nous Lui demander de nous fournir notre pain chaque jour? Le Seigneur dit aussi, « Demandez, et vous recevrez. Cherchez, et vous trouverez. Frappez, et l'on vous ouvrira (Matthieu 7:7). » Nous pourrions nous demander, si Dieu sait déjà ce dont nous avons besoin, pourquoi est-il nécessaire que nous le Lui demandions? S'Il veut que nous trouvions quelque chose, pourquoi ne nous le révèle-t-Il pas simplement ? Pourquoi devons-nous le rechercher? Si Sa Volonté est d'ouvrir une porte, pourquoi devons-nous frapper?

Le Seigneur dit à Ses Disciples, « La moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers. Priez donc le Maître de la moisson d'envoyer des ouvriers dans Sa moisson (Luc 10:2). » Si le Seigneur sait qu'il y a besoin de plus d'ouvriers, pourquoi n'en envoie-t-Il pas simplement davantage? Pourquoi attendrait-Il pour agir que nous Lui demandions de le faire?

Nous croyons que la réponse à ces questions est basée sur le fait que Dieu ne souhaite rien faire indépendamment de l'Église. Cela contredit le genre d'attitude qui accepte passivement tout ce qui se produit et qui croit simplement que tout ira bien par soi-même. Ceci ressemble à de la foi, mais ce n'en est pas vraiment. C'est une forme subtile de paresse. Nous ne pouvons pas réellement avoir la foi véritable avant d'avoir prié, et la prière est une dépendance active, pas une dépendance passive. La dépendance passive dira, « Nous ne pouvons jamais savoir ou comprendre les voies mystérieuses de Dieu, ainsi nous Le laissons faire comme cela Lui semble juste. Ce qui doit être, sera. Nous ferons avec ce qui se produira. » Cela ouvrira la porte à toutes sortes d'afflictions sataniques inutiles. Ce n'est pas la foi.

Un genre de passivité semblable dit, « si cela doit être, cela sera. Si Dieu veut que je fasse une certaine chose, alors tout ira dans ce sens. Et si Dieu ne veut pas que je le fasse, peu importe ce que je fais, je ne pourrai pas l'exécuter. Il n'y a donc pas de grands besoins de prier. » Si cela était le cas alors automatiquement, le pain quotidien viendrait à nous, et les portes s'ouvriraient, et les ouvriers entreraient dans la moisson. Et si ces choses se produisaient de leur propre fait, indépendamment du fait que nous ayons prié ou non, alors tout ce que Jésus nous a enseigné au sujet de la prière serait superflu. Jésus nous a enseigné à toujours prier, et à ne pas nous relâcher (Luc 18:1).

La vérité est que Dieu nous a révélé Sa Volonté, l'Esprit nous fera connaître Sa Pensée si nous le demandons, et nous sommes ainsi chargés de coopérer avec Dieu en priant spécifiquement pour que Sa Volonté et Son Royaume soient accomplis. Le fait que Dieu ait promis de nous fournir le pain quotidien, d'ouvrir des portes, et d'envoyer des ouvriers dans la moisson est destiné à nous inciter à demander la réalisation de ces choses et de nous permettre d'attendre avec raison que Dieu le réalise. La prière nous amène à une place où nous pouvons connaître Dieu et Lui faire confiance, et où nous pouvons être familiers avec Ses voies. Cela nous permet également d'apprendre ce que signifie vaincre, et de partager Sa Gloire. Il veut que nous venions à Lui, pour Le connaître et pour prier en accord avec Lui de sorte qu'Il puisse exécuter Sa Volonté. Bien aimés, il faut plus de foi pour prier que pour rester passif.

Beaucoup de choses sont inachevées, non parce que Dieu ne désire pas les faire, mais parce que nous ne nous sommes pas joints à Lui dans la prière coopérative; par conséquent, la prière est le travail le plus essentiel de l'Église, plus important que de prêcher, de témoigner, ou de se réunir ensemble. Indépendamment de la prière, rien ne se produit, et s'il doit y avoir une mesure de succès ou de bénédiction dans l'Église, cela sera parce que quelqu'un, quelque part, a prié. En ce qui concerne la nature déterminante de la prière, Watchman Nee dit, « Si quelqu'un se lève et se consacre exclusivement au travail de la prière, combien cela sera excellent. Dieu attend que certains collaborent avec Lui afin de Lui permettre de terminer Son travail. Des chrétiens peuvent se demander pourquoi le Seigneur ne sauve-t-Il pas davantage de pécheurs, pourquoi Il ne fait pas de chaque croyant un vainqueur. Je crois sincèrement qu'Il effectuerait sans aucun doute de telles oeuvres si les gens étaient tout simplement prêts à prier. »

Selon le même principe, beaucoup de choses qui ne devraient pas exister sont en fait permises, non parce que Dieu veut nécessairement qu'elles se produisent, mais parce que l'Église a permis qu'il en soit ainsi. Nous demandons pourquoi Dieu a permis ceci ou cela. Nous devrions plutôt nous demander pourquoi nous avons permis ceci ou cela, et pourquoi nous n'avons pas prié comme nous devrions. Nous représentons La Volonté du Ciel sur Terre, et si cette Volonté n'est pas exécutée, la raison se trouve chez nous. Bien sûr il est impossible de juger chaque chose en particulier et de déterminer pourquoi elle a été permise et pourquoi elle n'a pas été permise. Nous n'essayons pas de blâmer n'importe qui pour n'importe quoi. Nous voulons souligner qu'il est de la responsabilité de l'Église de lier et délier ce que le Ciel aurait lié ou délié (Matthieu 18:18,19). Certaines sont inévitables, mais par la prière, l'Église peut diminuer l'impact négatif que de tels événements auraient autrement. Beaucoup de choses SONT évitables si nous prions, par avance, à leur sujet.

Le Travail de la Prière


Avant que nous puissions être vraiment efficaces dans la prière il y a beaucoup de travail préliminaire à faire DANS LA PRIÈRE. Par la suite on se rend compte que nous avons littéralement besoin de prier au sujet de la prière. Nous avons besoin de combattre simplement pour mettre de côté un endroit et un moment afin d'être seul avec Dieu. Nous ne parlons pas de la communion et de l'amitié avec Dieu, parce que ceci peut et devrait être fait tout au long de la journée pendant que nous nous occupons de nos responsabilités. Mais il y a un moment, un endroit et un rendez-vous spécifiques que nous devons avoir avec Dieu et qui doit, de par sa nature même, annuler et remplacer quoi que ce soit d'autre à ce moment précis. Si nous ne sommes pas diligents pour « prier au sujet de la prière » alors nous nous retrouverons sans rien faire pendant plusieurs jours et nous réaliserons que nous n'avons pas réellement prié pendant ce temps.

Ensuite nous devons prier au sujet de LA FAÇON de prier, et ceci représente une autre bataille. Toutes les prières dans le monde ne feront aucun bien si nous ne prions pas correctement, c'est-à-dire, selon la Parole, selon la façon dont Jésus NOUS ENSEIGNE de prier (Luc 11:1-4). Si nous ne prions pas selon Sa VOLONTÉ, nos prières sont vaines. J'ai récemment demandé à une soeur ce qu'elle voulait, et elle a répondu, « je ne sais pas ce que je veux, parce que je ne sais pas ce que Dieu veut. » C'est très sage, et Dieu révèlera sûrement Sa Volonté à une personne qui vit dans cette perspective.

Ainsi, la prière est plus que faire des demandes à Dieu, c'est attendre devant Dieu pour découvrir quelles requêtes doivent être faites. C'est ce que signifie « veillez et prier. » Afin d'apprendre COMMENT prier, il faudra du temps pour apprendre comment veiller, attendre, et entendre l'incitation de l'Esprit Saint, qui nous aidera à prier selon l'Esprit de Dieu (Romains 8:27). Veiller et prier vont ensemble, et celui qui ne peut pas veiller ne peut pas prier.

Ensuite, il y a la bataille pour connaître, discerner, percevoir, avoir de l'intuition, et sonder la Volonté de Dieu: Son But qui recouvre tout et qui inclut toute la création; Son désir et Son but pour l'Église; et Sa direction individuelle pour chacun d'entre nous en tant que différents disciples et personnes qui suivent Jésus. Tout ceci représente beaucoup de choses, et nous ne devrions pas compter tout comprendre en un jour ou en une semaine. Mais si nous Le rechercherons Lui et Sa Volonté dans toutes ces choses alors Il commencera à nous donner la perspicacité dans ces choses, parce qu'Il fait converger « toutes les choses ensemble selon Son But. » Et quel EST exactement Son but? La prééminence du Christ. Et en quoi cela influence-t-il ceci ou cela, cette chose ci ou cette chose là? C'est précisément CE qu'Il veut nous montrer quand nous prions.

Finalement, il y a la lutte pour se soumettre à la Volonté révélée de Dieu une fois que nous la connaissons, et c'est de loin la partie la plus intense de la bataille. Tout tourne autour de cela. David a jeûné et a prié pour son enfant, s'étendant sur le sol pendant sept jours et nuits. Mais une fois que l'enfant est mort, la Volonté de Dieu n'était plus un point d'interrogation, elle est devenu une virgule. Comment David a-t-il répondu? A-t-il été déçu? Fâché? Amer? Non, il S'EST SOUMIS. Dès qu'il a entendu que l'enfant était mort, il s'est levé de terre, s'est baigné, a changé ses vêtements, est entré dans la maison de Dieu POUR ADORER, est retourné à la maison et a cessé son jeûne en prenant un repas (2 Samuel 12:20). Quand on l'a interrogé, sa réponse a été: tant que je ne connaissais pas la volonté de Dieu, j'ai prié et j'ai jeûné; mais maintenant que je la connais, pourquoi devrais-je continuer à plaider avec Dieu pour qu'Il fasse ce qui est contraire à Sa Volonté?

Quand nous atteignons cette étape dans la prière, le temps de la soumission est arrivé, pas celui de la lutte. Il est alors approprié de dire, « je vais accepter tout ce qui se produit maintenant. » Nous ne pouvons pas dire cela si nous n'avons pas encore prié, mais si nous AVONS prié alors il n'y a rien d'autre à dire. Je suggère que la plus grande partie des sept jours de jeûne de David ont été passés à accepter la volonté de Dieu. Seul un homme aussi soumis a pu rester si serein.

La Croix est au Centre du Travail de la Prière


Précisément comment un être humain, avec tous ses sentiments et émotions, peut-il mettre de côté ses sens naturels, ignorer ce que ses yeux et ses oreilles lui indiquent, et vraiment aller dans un endroit en Dieu où il peut prier en coopération avec la Volonté de Dieu? Ce que nous avons appelé « prendre la Croix » doit maintenant devenir une réalité pour beaucoup d'entre nous, qui l'avons prise comme une simple doctrine, mais pas comme une expérience. Car seul quelqu'un qui est mort à lui-même peut agir ainsi, et c'est exactement ce que la croix est censée accomplir dans la vie du chrétien. Une lutte est nécessaire, qui n'est pas très différente de celle du bébé oiseau qui doit lutter dans sa propre coquille avant de pouvoir en être libéré. Nous voyons ceci clairement illustré dans le jardin de Gethsémané par le Christ Lui-même, quand Il a prié:

« Mon Père, s'il est possible, que cette coupe s'éloigne de Moi! Toutefois, non pas ce que Je veux, mais ce que Tu veux. » (Matthieu 26:39)

Sa sueur s'est mélangée à Ses larmes, et Il a lutté contre Lui-même par trois fois avant de pouvoir régler ce problème, mais une fois le problème résolu, Il n'a offert aucune résistance, et en quelques heures tout a été accompli. Oh! C'est là ce qui nous manque aujourd'hui! Combien de temps allons- nous repousser et lutter contre l'aiguillon? Combien de temps allons-nous discuter et nous plaindre contre Dieu et résister à la manière dont Il s'occupe de nous? Si nous devons mourir afin de vivre vraiment, occupons-nous de cette affaire de mort! Si nous devons être crucifiés afin d'avoir la Vie de Résurrection, soumettons-nous à cela et passons à travers!

On trouve des informations très intéressantes dans ce passage et dans ceux qui lui sont liés. Nous voyons immédiatement qu'il y a une chose appelée La Volonté de Dieu, et il y a une chose appelée Ma Volonté. Si c'était vrai pour Jésus, croyez-moi quand je dis que c'est d'autant plus vrai pour nous. Oubliez le diable pendant un moment, ce problème de la Volonté de Dieu contre Ma Volonté est cent mille fois plus intense que n'importe quel combat avec tel ou tel diable ou démon. La Volonté de Dieu et Ma Volonté ne sont pas toujours d'accord, et cela va être un problème pour Dieu et pour Moi jusqu'à ce qu'il soit résolu. Comment puis-je représenter Son Royaume sur la Terre et parler de Sa prééminence au-dessus de toute la création s'Il n'a pas la prééminence dans ma propre vie?

PAR CONSÉQUENT LE BUT DE LA PRIÈRE: c'est être aligné avec la Pensée, la Volonté, le Désir, l'Objectif, et le But de Dieu Lui-même. C'est un combat et une lutte juste pour arriver à Gethsémané. C'est une bataille pour obliger vos frères à rester éveillés avec vous pour une heure de plus; et c'est une guerre totale de « prier trois fois » ou dix fois ou vingt fois ou cent fois, selon les circonstances, jusqu'à ce que vous ayez la victoire sur vous-même, et que vous veniez imbibés du sang, de la sueur et des larmes de la lutte que vous avez eu tôt le matin. Mais une fois que le résultat est en faveur de Dieu, quelle puissance et Vie impressionnantes nous recevons pour boire cette Coupe, ce qui semblait si impossible avant, et pour avancer en portant la Croix avec la force et la puissance de Dieu Lui-même, pour faire tout ce qu'Il demande!

Évidemment, le genre de prière auquel nous appelons l'Église demandera une grande quantité de renoncement à soi et de travail, plus de travail que ce que la plupart d'entre nous sommes habitués à faire. Pour cette raison, la majorité des gens qui lisent ceci abandonneront, car c'est trop de travail. Comme les disciples qui sont tombés de sommeil, certains ne peuvent simplement pas rester éveillés (au sens propre ou au figuré) pour veiller et pour prier pendant une longue durée. Cela est dû en partie à la façon de prier « de l'homme paresseux » que l'on nous a enseignée et que nous avons suivie depuis si longtemps. Nous ne parlons pas ici du nombre d'heures que nous devrions consacrer à la prière chaque jour. Vous pouvez être efficace et fervent pendant vingt minutes par jour, et vous pouvez être totalement inefficace et tiède pendant plusieurs heures entières. Qu'est-ce qui accomplit le but de Dieu? Nous devons travailler à la qualité de nos intercessions en premier lieu, et ensuite nous pourrons travailler sur la quantité.

Cela signifie, qu'un appel sérieux à la prière et au jeûne implique quelque chose de plus grand qu'une réunion de prière occasionnelle, une heure de prière et de veille de temps en temps, ou un ou deux repas sautés occasionnellement. C'est un appel, pas au monde en général, mais à l'Église, parce que c'est l'appel de la Croix encore une fois: pour ne donner aucune place à la chair, même dans la prière; pour soumettre tout ce qui concerne l'homme naturel; pour être aligné avec quelque chose de plus large et de plus grand que moi-même; pour mettre notre propre maison en ordre; apporter un message d'avertissement ET de grâce à la Terre insoumise; pour préparer la voie pour la prééminence du Christ, et pour démontrer Sa prééminence au reste du monde. C'est à cette fin, que nous prions que le Seigneur lève davantage de saints pour représenter Ses intérêts en tant que Maison de Prière pour toutes les nations.

Copyright ©1997-2008 TheSchoolOfChrist.Org
Distribution (libre) non commerciale possible à condition que cette mention apparaisse

L'Église ne représente pas une maison faite de main d'homme mais tous les enfants de YAHVEH qui ont reconnus JÉSUS-YAHSHUA comme leur Sauveur et Messie, de toutes les époques, toutes les Nations, depuis Sa venue jusqu'à aujourd'hui.

Sentinelle









1 commentaire:

Vos commentaires sont importants et les bienvenus !

Louange

Louange hébraïque

Une voix qui avertit.

Archives du Blog

Radio Musique Messianique

Nombre total de pages vues